IMAGINATION

il y a
1 min
8
lectures
0

Voici le temps où le futur risque de sombrer corps et biens dans l'immensité du passé. Mais l'écriture est là, bouée précieuse à conserver. Espérance !  [+]

Elle progresse dans Belledonne sur le chemin,
Pas à pas elle avance vers l’insondable ravin,
Quand tout-à-coup, juste sur le bord du chemin,
Il est là dans la verdure comme sur un parchemin.

Elle l’admire dans l’herbe, sur le dos allongé,
Dans son beau corps d’éphèbe tout bronzé,
Offrant son anatomie aux caresses des alizés,
Comme une invite aux voyages par elle désirés.

Cette vision ainsi offerte active son imagination,
Et son désir soudain, met son corps en ébullition,
De l’origine du monde cachée sous sa toison,
Aux mamelons exacerbés, tout devient érection.

Ses entrailles et son cœur dans un même élan,
Vers l’espérance d’une improbable union,
Se préparent à une inimaginable fusion,
Alors tout autre projet elle laisse en plan

Et c’est au paroxysme de la pamoison,
Dans un ultime réflexe juste de raison,
Qu’elle se cherche un gite, ou une maison,
Pour pouvoir enfin calmer cette pulsion.

Enfin à l’abris des verts genets, sous la voute d’azure,
Dans la position de l’abandon offerte et pure,
De sa dextre elle empaume sa toison frissonnante,
De son index pénètre son intimité de cyprine débordante.

Enfin arrive en vagues successives l’explosion,
Qui embrase avec violence son corps à l’abandon,
Des orteils aux oreilles c’est l’extase à foison,
Puis enfin le calme s’installe avec la satisfaction.

Encore une fois dans la solitude recherchée,
Seule son voyage intime a-t-elle réalisé,
Ne dépendant que de son choix et imagination,
Libre de vouloir ou non son ultime pâmoison.
0
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,