3 lectures

0

L’île est en moi,
Bercé par les vagues,
Seul, sans émoi,
L’océan me nargue.

L’infini paysage
Reflète l’eau de pluie,
Symbole de la rage
D’un dieu affaibli.

Les yeux fatigués,
Il me noie d’un chagrin
Issu des damnés,
Ses enfants orphelins.
0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,