Il y a vous, moi… Et eux

il y a
1 min
508
lectures
103
Qualifié

- Ecrire c'est vivre plus "fort" - -Ne pas partager est une perte de temps... Merci à vous de m'en faire gagner -  [+]

Image de Été 2020

J’écris les aubes sales et les nuits embrasées
Le cliquetis des armes au petit jour naissant
Les départs clandestins, les angoisses ignorées
La précipitation des adieux déchirants

Les êtres condamnés au déracinement
Les années qui se traînent et leur dessèchent l’âme
Le temps qui les dévore inexorablement
L’innocence abusée, verrouillée par les drames

Le hurlement des loups, la violence et la haine
La troublante intuition, la stupeur de l’instant
Le silence criant de l’ignorance humaine
Les sanglots ravalés des peuples impuissants.

Je pleure leurs espoirs comme on pleure l’enfance
Comme une respiration, un souffle chuchoté
Je prends à bras le cœur le poids de leurs errances
La souffrance a pour eux un goût d’éternité.

103

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !