1
min

Il suffit d'un presque rien.

4 lectures

0

Un presque rien, tiens.
Un sourire sur son copain,
Une main sur la tienne,
Un coup de foudre du matin.

Il suffit de presque rien, tiens.

Un footing aux Aurores.
Une ballade en soirées.
Sous des étoiles, perdre le Nord.
Quand la Vie est là, ce n'est plus à prouver.

Il suffit de presque rien, tiens.

Un rire sur le mien.
Ta main dans la mienne.
Quelques sourires en coin,
Quand nos âmes en paix,
S'émerveillent...

Il suffit de presque rien, tiens.

Une fraîcheur oubliée,
Revient tout deux nous titiller,
Coucou, je suis la Vie !
C'est moi et la douceur de celle-ci !
Une fraîcheur perdue frappe à ma porte,
Ce matin, ce matin où tu sais,

Il me suffisait de presque rien, tiens.
Pour saluer la vie et tout ses lendemains.
0

Vous aimerez aussi !

Du même thème

Du même thème