IL N'Y A PAS DE CENTRE

il y a
1 min
0
lecture
0
Vous regardez la fille du vent, vous sentez votre eau et votre sang.
Vous la dévorez et la relâchez crue, l'embrassez avec vos ongles.
Vous connaissiez ses ailes chantantes et sa pureté particulière.
Vous conjuguez ses derniers souffles !
Personne ne demande, car il n'y a personne pour répondre,
Vous avez un pressentiment emmêlé, vous vous dirigez vers votre portail,
Vous goûtez le temps qui s'est déjà écoulé,
Vous cachez le feu de la rage goutte à goutte.
Vous êtes un être qui a oublié ses réminiscences et vous vous occupez de vos propres histoires,
Vous entendez le chant de mille lunes,
Vous entrez dans la forêt désertique,
Vous enterrez les serpents du rêve,
Il n'y a pas de centre, ni en haut, ni en bas !
Il n'y a que des espaces, et plus d'espaces, il pleut des larmes sans limites,
En inondant la mauvaise lumière.
L'atmosphère est saturée de rien et du coup
Vous êtes surpris par les rayons du soleil.
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !