Il est temps

il y a
1 min
5
lectures
0
Contemplant cet art sanglant
Je me demandais si je pourrais
Continuer à faire semblant.

Un demi-sourire malicieux
Fleurit sur mes lèvres pâles
Et dans le dédain des dieux,
La rose perd ses pétales.

Le regard fatigué
Où la mer se balançait
Revient de mes jeunes années
Et le manque soudain renaît,
Apportant ses vaguelettes salées.

Un vent chargé de souvenirs
Vient soudain lisser mes traits
Et faire couler mon sourire
Comme une peinture le ferait
Sous une pluie de soupirs
Frôlant ces lèvres que les baisers oubliaient.

J'ai oublié ce chant heureux
Derrière le silence fatal
Et je jette un regard haineux
Dans un pauvre miroir ovale.
On m'a pris ce que j'avais de mieux,
Alors pourquoi ai-je encore mal ?
J'ai perdu tout ce qui m'était précieux.

Je me trompais en pensant
Que je les ressusciterais
En les couvrant de mon sang
Mais il n'y a rien que je n'essaierai
Car j'ai pleuré si longtemps
Que l'océan même gonflait et gonflait,
Et si je vous retrouve en mourant
Alors, il est temps.
0
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,