1
min

Il a suffi que je la suive (pantoum)

Image de Saint-Maur

Saint-Maur

21 lectures

4

Il a suffi que je la suive,
Il m’a suffi de lui parler
Pour qu’avec elle je dérive
Jusqu’à ce rivage oublié.

Il m’a suffi de lui parler
Pour voir mes mots tomber en pluie
Jusqu’à ce rivage oublié,
Où s’échouaient les jours enfuis.

J’ai vu mes mots tomber en pluie,
Pour lui faire comme un diadème
Illuminé des jours enfuis
Et des blancs cristaux de Bohême.

Pour lui faire comme un diadème,
J’ai cueilli au ciel les rubis
Et tous les cristaux de Bohême,
Et les oiseaux de paradis.

J’ai cueilli au ciel les rubis
Dans les étoiles qui s’allument
Et les oiseaux de paradis
L’ont recouverte de leurs plumes.

Dans les étoiles qui s’allument,
Viennent mourir les océans ;
Ils les voilent de leur écume
Et piquent leurs bras de diamants.

Tel, je viens mourir, océan :
Mes flots ont effleuré sa rive
Et piqué sa peau de diamants ;
Il suffisait que je la suive...
4

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
J'ai un faible pour les pantoums ! Et j'aime beaucoup celui-ci.
·