Hôtel déprime

il y a
1 min
10
lectures
1

Poésie noire, fantastique, mélancolique parfois violente  [+]

Pleine de bleus, je m'endors dans l'Hôtel Déprime
J'emmerde Dieu, je suis invincible sur la falaise
Plus rien ne me touche
Je boirai jusqu'à la fin ton sang
Je ne peux faire que ça avec ma bouche

Mon cœur pèse lourd depuis qu'il encaisse tous tes vices
On me parle de toi, c'est pas facile pour que je guérisse
Plus rien ne me touche
Arrache mes tripes, fais toi du bien
Et garde les pendant que tu te couches

Tu m'as laissé pour morte
Après m'avoir donné la vie
Comme une folle je frappe à la porte
Je hurle depuis que tout est permis

Pleine de bleus, je m'endors dans l'Hôtel Déprime
Je me souviens de tes promesses sur la falaise
Plus rien ne me touche
Je boirai jusqu'à la fin ton sang
Je ne peux faire que ça avec ma bouche

Je vais vendre mon âme au Diable, c'est un supplice
J'entends ta voix même dans mes soirées de Pastis
Plus rien ne me touche
Arrache mes tripes, fais toi du bien
Et garde les pendant que tu te couches

Maintenant tu pars, oublie-moi
Maintenant il est bien trop tard pour nous
1
1

Un petit mot pour l'auteur ? 3 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de michel jarrié
michel jarrié · il y a
Heureux de visiter ce poème qui ne donne pas dans la dentelle. Coome dans le bâtard vous avez vous aussi votre Falaise...
Image de michel jarrié
michel jarrié · il y a
Heureux de visiter ce poème qui ne donne pas dans la dentelle. Coome dans le bâtard vous avez vous aussi votre Falaise...
Image de michel jarrié
michel jarrié · il y a
Heureux de visiter ce poème qui ne donne pas dans la dentelle. Coome dans le bâtard vous avez vous aussi votre Falaise...