Horoscope

il y a
1 min
180
lectures
178
Finaliste
Jury
Image de 2017
J’ai sillonné les routes et scruté tous les cieux,
J’ai parcouru le monde, me suis usé les yeux,
à chercher mon étoile, celle qu’on avait dit
À moi seul destinée, à ma vie réunie.

Je l’ai cherchée partout, en tous points du Zodiaque,
J’y passais tout mon temps, devenant insomniaque.
J’ai vogué vers Neptune, chevauchant Sagittaire,
Et puis vers le Soleil, y rencontrant Cancer.

Ne la trouvant pas là, je filai vers la Lune,
Faisant un détour par les anneaux de Saturne.
Hélas aucune étoile dedans mon télescope !
Pourtant elle m’attendait, disait mon horoscope !

Retrouvant dans ma quête le courage du Lion,
Et ne voulant sans elle rentrer à la Maison,
J’osai saisir enfin le Taureau par les cornes,
Et décidai alors de voir le Capricorne !

Je le trouvai assis, écoutant les Gémeaux,
Tandis que le Verseau distribuait de l’eau.
Ils parlaient haut et fort en faisant de grands gestes,
Et montraient quelque endroit de la voûte céleste.

— « Où trouver mon étoile !? » Dis-je, les interrompant.
Ils froncèrent les sourcils devant l’outrecuidant :
— « Eh bien, mon jeune ami ! Serais-tu donc Bélier,
Pour foncer en ce lieu venir nous déranger ? »

Mortifié, je restai muet comme le Poisson.
— « As-tu perdu ta langue ? Serais-tu un poltron ?
Mettrais-tu en Balance ta raison et ta vie
En venant ici-même les Dieux mettre au défi ? »

Sur ce le Capricorne me jeta un regard,
A faire fuir le Scorpion, comme un vulgaire couard.
Vite je baissai les yeux, et, confus, bredouillant,
Je demandai pardon pour mon emportement.

C’est d’un ton adouci que le sage caprin
Me donna un conseil en me tenant la main :
— « Pourquoi chercher si loin celle qui t’est destinée ?
Écoute donc ton cœur, lui seul peut te guider. »

Je rentrais donc chez moi, l’âme remplie d’espoir,
Aimant déjà sans la connaître mon étoile du soir.
Le Sage avait raison, j’ai trouvé la plus belle :
C’est bien elle mon Étoile, ma Stella, mon Estelle !

Depuis ce jour béni, finis les horoscopes,
Les voyantes, les devins ! Jeté mon télescope !
Je n’ai plus besoin d’eux ! Foin de l’astrologie !
Car depuis que l’on s’aime, j’ai mon astre au logis !

178

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,