HOMMAGE A LA DAME QUE L'ÂGE EMBELLIT ( Virelai )

il y a
1 min
17
lectures
1

Ecrire par nécessité, par tristesse, par bonheur. Chaque jour, au jour-le-jour. Ecrire à s'oublier, pour retrouver l'intime de soi même. Ecrire de certitudes, de doutes, d'espérance et pa  [+]

Car si gracieuse vous êtes
Plus que toutes ces jeunettes,
Je le dirai, par ma foi,
Autant qu'il faudra de fois
Pour vous le ficher en tête.

Mais l'âme par l’œil distraite
Se perd sur la rondeur faite
En perfection qui échoit
A la gorge sourdant net
Comme un loup de sa cachette
A rendre fou qui la voit.

Vainement un épithète
Pris au savoir de l'esthète,
Qualifierait votre voix
Ni trop grave ou trop fluette,
Ou la bouche qui dévoie
Le salut d'un homme honnête.

Car si gracieuse vous êtes
Plus que toutes ces jeunettes,
Je le dirai, par ma foi,
Autant qu'il faudra de fois
Pour vous le ficher en tête.

Dès lors ne serai en quête
Ni d'autre vie ni de fête,
Mamie, mon ultime choix.

S'il n'est d'amours imparfaites
Qu'en certaines chansonnettes
J'en veux ignorer la voie

Car si gracieuse vous êtes
Plus que toutes ces jeunettes,
Je le dirai, par ma foi,
Autant qu'il faudra de fois
Pour vous le ficher en tête.
1
1

Un petit mot pour l'auteur ? 1 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Viviane Fournier
Viviane Fournier · il y a
C'est doux, presque une musique de coeur .. c'est très beau !

Vous aimerez aussi !