HISTOIRES DE VOLAILLES

il y a
1 min
11
lectures
1

Qui suis-je ? Et le sais-je vraiment ? Une personne de notre temps, qui profite de ses rares moments pour s'évader dans la justesse des mots par tous ces maux qui sont entendus ou lui sont racontés  [+]

Nos animaux de basses-cours
Prirent places dans la salle de cours.
Tous en habits d’apparats,
Lequel d’entre eux brillera,
Montrant de lui une face que tous connaissait,
Laissant derrière lui sa face caché.
Mais le naturel revient au galop,
Son ironie : on en prend plein le dos,
Caqueter, çà elle sait faire,
La vielle poule est « maître » en la matière.
Elle piaille fort à qui sait l’entendre,
Aux côtés de ses poules qui n’ont pas le cœur tendre.
Le roi coq est détrôné,
Sûr, il ne veut plus gouverner,
Il a perdu de son plumage,
Pour cause de trop de bavardages.
D’une tête coupée,
Seul, un long cou est resté.
Il en poussera une double tête,
Afin que personne ne prit la tête.
Oh sûre, certaines volailles feront la tête,
Aujourd’hui, n’était pas jour de fête !
Coqs, poules, et poulettes s’en sont allés,
Refermant la porte du poulailler.
Espérons qu’elles soient à point,
L’hiver sera rude sans grains.
Vivement que l’on puisse bientôt la savourer,
Lorsqu’il fait froid,
Le plat préféré d’HENRI IV,
Est un plat à déguster,
S’il a était longuement mijoter.

MONTSE
1
1

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,