1
min
Image de Perle Vallens

Perle Vallens

54 lectures

15

On peut implorer le ciel, implorer n’importe quel amour, tous les sangs du monde, chaque plaie ouverte, chaque arbre de chaque forêt, chaque caillou sous la boue, chaque graine en terre, chaque pas dans les siens.

On peut prononcer des mots comme un dépucelage de bouche, des boursoufflures comme un claquement, un crachement, une fuite, qui éclatent en phrases lasses, sans cesse répétées.
On ne le sait pas assez mais les mots ont un coût. Et ils ont un goût aussi, parfois doux-amer sur la langue, parfois une persistance rance, des morceaux qui ne passent pas et restent coincés entre les dents, qui s’avalent par mégarde et restent bloqués dans la gorge.

On peut faire face à la glace, s’y mirer, s’y noyer. Y voir les aimés et les haïs. Passer au-delà du miroir. Voir autre chose, un autre, une autre, des autres. Plus loin, plus haut, jusqu’au vertige. Compter les traits et les cicatrices, vérifier les profils, ne pas se ressembler et finalement s’ignorer. En venir à douter de sa propre existence.
©Perle Vallens
15

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Randolph
Randolph · il y a
Belle maîtrise d'écriture, qui ouvre une fenêtre sur la réflexion, la méditation (que je pratique...).
Bravo et merci

·
Image de Julien1965
Julien1965 · il y a
Oui, une belle écriture et le plaisir de vous découvrir ce matin...
·
Image de Valoute Claro
Valoute Claro · il y a
Belle écriture!Un plaisir de vous lire!
·
Image de Virgo34
Virgo34 · il y a
Un poème en prose plein de douceur.
·
Image de Artvic
Artvic · il y a
C'est trop beau !! et je suis sous le charme de votre écriture !! vous m'avez enivré !!
·
Image de Adlyne Bonhomme
Adlyne Bonhomme · il y a
Très beau et très fort bravo. Un grand j'aime pour vous!
Au passage je vous invite à voter pour mon poème finaliste "Je tresse l'odeur" merci.

·
Image de M. Iraje
M. Iraje · il y a
Les mots aussi sont des sanglots longs ...
·
Image de Patrick Gibon
Patrick Gibon · il y a
un déluge de mots en musique baroque et répétitive comme une mélopée lancinante, coruscante, enflammée de nos diablotins intérieurs, "au-delà du miroir" et de l'eau delà des fleuves en Foz d'Igacu!
du grand art, mon vote pour un texte magnifique, hélas si peu lu et voté, quelle honte!

·
Image de Rachel Weintraub
Rachel Weintraub · il y a
Que de sonorités qui s'enchainent sans respirer :)
·
Image de Dranem
Dranem · il y a
Le doute est permis... tout le temps...
·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

TRÈS TRÈS COURTS

Elle regarde distraitement par la fenêtre la pluie qui bat en crachin léger. Pourquoi aujourd'hui précisément ? Mais pourquoi pas ? Elle aurait pu venir il y a dix jours, ou vingt. Elle a ...

Du même thème