1
min

Grâce extatique

Image de Jenny

Jenny

5 lectures

1

Dans l’air cette nuit là j’ pressentais l’infini
Le solennel d’un instant, douce mélodie du paradis.
A cloche pied j’avançais sur c’ trottoir un peu bizarre
Quand, dans l’ brouillard, je m’ retrouve nez à nez avec ton regard.
L’ombre d’un instant j’ doute de ma vision
De ma vie je n’ai jamais vu telle apparition
Un truc de dingue que j’n’ose à peine raconter
Tant l’émotion fut forte à la vue de ton visage parfait.
Tu me mattes, je t’épie, tu m’observes, j’te souris
Tu gémis, pas de répits, ce face à face c’est l’rêve d’une vie.
Clair qu’au premier instant de cette rencontre un peu à part
J’ai ressenti comme une renaissance, dans le virage d’ce p’tit boulevard.
T’avais une peau bien plus belle que l’iris des plus beaux yeux,
Et une odeur un rien charnelle, de celle dont on tombe amoureux.
Même Cupidon n’a pas eu besoin de ses flèches
Pour faire naitre de plein fouet l’amour, moi dont le cœur est si rêche.
C’est alors que tu t’es jeté dans mes bras,
En caressant de ta paume ma peau déjà liée à toi.
Une seconde près de ton cœur et j’en ressentais toute l’essence,
Il y a bien longtemps que je rêvais de faire ta connaissance.
Dans ce monde désormais tu deviens mon combat, ma fierté
Je t’ignorais hier, dès lors je me mets à tes pieds.
Guerrière, je protégerais tes arrières en cas d’agressions
Dans cette jungle humaine que nous aurons pour maison.
Jalouse, je dompterais ce mal qui me ronge
Lorsque tu lorgneras sur d’autres que moi dans tes songes.
Je te promets pourtant de ne pas t’envahir,
Te laisser t’épanouir loin de mes seuls désirs,
Mon bonheur sera le tien, j’te demande même pardon
Pour mes accès de colère ; j’ veille juste à ton éducation.
Toi et moi c’est écrit à jamais, ni trahison, ni vices
Sers-toi contre mon sein, ici tu ne crains rien, mon Fils.

Thèmes

Image de Poèmes
1

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,