GOUTTES DU SILENCE

il y a
1 min
0
lecture
0
Les gouttes de silence s'éclairent,
Ils se frayent un chemin dans les fleuves de l’émotion !
Bien qu'ici les choses soient à l’envers :
Silence = lumière
Mots = Obscurité
Ce n'est que dans le silence que vous êtes vraiment visible,
Parce que vous parlez avec silence et vous êtes silencieux avec des mots.
Le silence a la couleur blanche incolore,
Il s'épuise pour avoir tant réfléchi à ses dettes, et ses garanties,
Il fait franges aux tonnerres...
Il monte chaque jour dans les nuages !
Il se perche dans l'air et s'évapore, en laissant le spectre se transformer en pluie.
C'est son chemin et il n'a pas de retour : il ne fait que se diriger vers les frontières perdues.
Esquivez-vous votre volonté de vous diluer ; le silence a une rancune contre le vent, car il le fait tomber au sol.
La brume pénètre, mais elle ne vous appartient pas.
Dans chaque goutte du silence, il y a une promesse de vie !
Il est la gravité lumineuse, les gouttes du silence sont les clés,
Ce sont des pages blanches !
En fait, j'ai besoin du silence pour écrire, même si je saigne un peu à chaque nouvelle poésie
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !