1
min

Ginkgo biloba

20 lectures

4

Tel l'arbre aux quarante écus

tout l'or dans le couchant automnal

lentement mais sûrement tu prospères

toi le tronc d'un vécu de déjà quatre vingt dix ans

le colporteur d'une sagesse

aux racines ancestrales

grand-père, dis à tes petits enfants

pourquoi il faut continuer

à planter des arbres
4

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Danielle
Danielle · il y a
Merci pour ce poème dédié a l'arbre aux quarante écus écrit avec tant d'amour et beauté.
Image de Françoise Deniaud-Lelièvre
Françoise Deniaud-Lelièvre · il y a
Merci Danielle. J'aimais ce vieil homme, j'aime cet arbre !
Image de Danielle
Danielle · il y a
Merci huppéfasciée, oui ils sont remplis tous les deux de tant de sagesses et d'amour, leur rendre
Hommage est important.

Image de Sauvagere
Sauvagere · il y a
Toujours votre belle sensibilité à la nature, Huppefasciée
Image de Françoise Deniaud-Lelièvre
Françoise Deniaud-Lelièvre · il y a
Merci Sauvagere.

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

Du même thème