Générique de fin

il y a
1 min
301
lectures
34
Qualifié

J'aime les mots: les longs et énigmatiques (comme 'apopathodiaphulatophobe'), les brefs et percutants (comme 'bille'), les vieux et les jeunes, les jolis (comme 'épididyme') et les moches (comme  [+]

Image de Hiver 2021

© Short Édition - Toute reproduction interdite sans autorisation

C’est un chagrin d’amour qui n’a pas l’droit de dire son nom
C’est un chagrin d’espoir, j’ai le moral dans les talons
C’est un chagrin tout bête que tout l’monde a vécu un jour
Mais j’ai le cœur en miettes et un goût de gâchis en cours

J’aimerais protester mais c’est vrai, j’étais prévenue
Tout ça je le savais, l’avenir déjà vaincu
J’ai voulu essayer, contre moi-même suis colère
Et contre toi aussi quand amour rime avec misère

Là je m’en vais dormir, je vais boire et je vais pleurer
Sur nous, cette histoire, qui n’a même pas commencé
Et dormir sans rêver d’un lourd sommeil triste sans âge
Espérant oublier les sentiments qui font ma cage

C’est un chagrin d’amour qui n’a pas l’droit de dire son nom
C’est un chagrin d’espoir, j’ai le moral dans les talons
C’est un chagrin tout bête que tout l’monde a vécu un jour
Mais j’ai le cœur en miettes et un goût de gâchis en cours

Ça fait un trop grand vide autour de moi tout se déforme
Je perds le goût des choses et toutes mes envies s’endorment
Qu’elles passent des heures alanguies à ne plus savoir
Peut-être au bout du conte qu’un jour je voudrais les revoir

Les redécouvrir autrement réapprivoiser la tendresse
Encore pour un instant revivre et rêver aux promesses
Que font la vie, le cœur, quand par hasard on se découvre
Dans un autre que soi et que d’un coup l’horizon s’ouvre

C’est un chagrin d’amour qui n’a pas l’droit de dire son nom
C’est un chagrin d’espoir, j’ai le moral dans les talons
C’est un chagrin tout bête que tout l’monde a vécu un jour
Mais j’ai le cœur en miettes et un goût de gâchis tout court
34

Un petit mot pour l'auteur ? 1 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Yann OHEIX
Yann OHEIX · il y a
Merci Lison pour avoir réussi à mettre les mots sur ces sentiments, sur cette détresse pourtant si ordinaire, sans pour autant abandonner. Ce texte m'a touché. Merci encore !

Vous aimerez aussi !

Poèmes

Morceau d'été

Lison Zonco

Les mouches et le soleil, le prunier, la poussière
Un petit coin perdu, le Jura, la lumière
Des pelles
Des planes
Des... [+]