Gavroche

il y a
1 min
37
lectures
1

Je voudrais avoir un avis sincère et critique.. que dis je un.. plusieurs.  Je pense avoir écrit des textes pas mal et d'autre moins voir beaucoup moins .. je partage ceux ci pour la critique.  [+]

La mère... il ne l'aime pas, sans être amer, il l'a côtoie
Elle est sa croix, il a été son expiatoire tant de fois.
La haine s'est transformée ; cordialement elle le déteste.
Libre, il n'est plus son défouloir, il ne voit plus la vie comme la peste.

A l'excès au point de tolérer l'intolérable, inconsciemment il a le coeur lourd.
Il a supporté, c'est indéniable, une enfance marqué d'un manque d'amour.
Au fond de son esprit, caché, il est un volcan prêt à éclater,
mais il est aujourd'hui si facile pour lui de le dissimuler et de se maîtriser.

Dans ses yeux, une lueur peut brûler ceux qui ne peuvent l'apprécier.
Un regard jeté, ils savent qu'il voit en eux l'inimitié, l'immoralité ;
cela personnes ne peux le supporter, ils ne peuvent même se l'avouer.
Il souffre de savoir la haine des gens inconsciemment dissimulée.

Quand d'autres, ont vu, reçu, appris l'amour d'une mère ;
sans autre, il a vécu, et perçu sa vie comme un enfer.
C'était peut-être le purgatoire, mais il peut dire ; il faut le croire,
qu'aucun espoir, n'existe, ne persiste dans sa mémoire.

Le revers est ; qu'il est gêné,
Aveugle de ne savoir détecter l'amour non exprimé.
L'amour, la haine ne sont des héritages ;
Ils se travaillent pour le meilleur ou pour le pire tels des ouvrages.
1

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,