Fusillés

il y a
1 min
197
lectures
28
Qualifié

J'aime la poésie qui est, selon Lamartine, le souffle articulé de l'âme et suis attiré par les poétes symbolistes, surréalistes et parnassiens. L'enseignement de l'anglais m'a permis de ... [+]

Image de Grand Prix - Hiver 2022
Image de Poèmes

© Short Édition - Toute reproduction interdite sans autorisation

La peur prolonge son ombre sur les murs de sang.
Les cris et les souffrances se mêlent à la poudre
Des fusillades et l'éclair déchire la foudre
D'aurores accouchant les grands arbres renaissants.

L'aube souillée par les brûlures des carabines
Éponge l'hébétude dans les yeux alarmés
De la vie saisie au sortir d'un lit désarmé
Où l'amour dort entre les bras chauds des concubines.

En guise d'adieu, un chant d'oiseau dans le carré
Bleu du ciel résonne semblable à une ondée d'anges.
La main serre la photo d'un souvenir qui mange
La chair comme une prune au cœur de l'été sucré.

Les voiles des nuages chavirent, étincellent
Comme un éclat de soleil bu par un verre d'eau
Puis des sous-bois mouillés surgit le visage beau
Et noble de la femme aimée, à jamais rebelle.
28

Un petit mot pour l'auteur ? 17 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Morgane Leeloo Perséphone Lafay
Morgane Leeloo Perséphone Lafay · il y a
Bravo!
Image de Patrick Peronne
Patrick Peronne · il y a
Treize syllabes, c'est un pari risqué (mais réussi ), tant l'alexandrin règne en maître dans notre inconscient poétique.
Image de François Duvernois
François Duvernois · il y a
Un poème sombre avec un rayon de soleil : la femme aimée.
Image de Joël Riou
Joël Riou · il y a
J'aurais préféré des alexandrins, car sur treize syllabes, le rythme me semble boiter.
Image de A. Sgann
A. Sgann · il y a
Beau poème !
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Un rythme original en treize syllabes, rythme asymétrique bien choisi pour rendre compte du désespoir.
Ces rimes embrassées sont remarquables.
Très beau poème.
Ne faudrait-il pas un accent aigu sur « Fusillés » ?

Image de Dominique Mutel
Dominique Mutel · il y a
Merci pour cette analyse Fred. J' ai mis un accent grave à ''fusillés'' mais il semble avoir disparu dans le titre en majuscule.
Image de Dominique Mutel
Dominique Mutel · il y a
Non pas grave mais aigu. Décidément, la déliquescence me guette.
Image de Marcel Faure
Marcel Faure · il y a
Douze balles pour douze pieds, et le poème reste debout.
Image de JAC B
JAC B · il y a
Il y a 13 pieds Marcel.
Image de JAC B
JAC B · il y a
Un accent peut-être sur fusillés dans le titre ? Des images fortes et belles dans votre poème qui rime sur des vers à 13 syllabes (rare) dans 4 quatrains qui campent séparément une atmosphère liée au cadre de la scène: les points de vue sur le mur d'éxécution, l'attitude des fusillés, leur dernier regard sur la vie, l'instant de la mise à mort (une préférence pour ce dernier). Une belle émotion dans votre écriture poétique qui sait tirer l'essence même de l'image, je like avec plaisir Dominique.
Image de Alice Merveille
Alice Merveille · il y a
En un mot : magnifique...
Image de Pierre-Hervé Thivoyon
Pierre-Hervé Thivoyon · il y a
Un texte qui retentit comme un coup de fusil

Vous aimerez aussi !