1
min

Fruit mûr

Image de Dany Okoumba

Dany Okoumba

12 lectures

0

J'ignore si sain est ce désir
En mon sein qui me ceint
De bien étranges desseins
Plus simples à écrire qu'à dire.

Je traîne la lecture de ce thriller
Qui laisse craindre un refus assassin
Qui fera partir en éclats mon cœur
Ou le réduira d'un trait en calcin.

J'assume pourtant ce noème
Comme rarement n'ai-je été
Aussi sûr au point de porter
Mon seing au pied de ce poème.

Je vous parais tel un capucin
Mais derrière mon air de poussin
Se cache une vigueur de roussin
Assoiffé d'un moins jeune bassin.

A l'ombre des branches d'un arbre,
Celui de la tentation la plus pure,
M'habite une raideur de marbre
A la vue du fruit le plus mûr.

Je vous accorde le bénéfice
Du charme qui vous revêt,
Qui couvre ce corps sans artifice,
Qui dort avec tant de gloire au chevet.

Vous êtes une silhouette raffinée
Toujours dans de belles coutures,
Une beauté avancée sans rature,
Ensoleillée par votre teint basané.

Dans la crainte du pire après la fièvre,
Ma longue souffrance pleure le médecin
Parfait que vous feriez par le vaccin
De votre baiser sur mes brûlantes lèvres.

0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,