Fraternité funèbre

il y a
1 min
336
lectures
59
Finaliste
Jury
Recommandé

J'aime les mots et tout ce que l'on peut faire avec. Bienvenu chez moi  [+]

Image de 2016

© Short Édition - Toute reproduction interdite sans autorisation

Comment oublier ce jour-là ?
Où nous étions mouillés comme des rats.
Debout et raides sous le crachin,
Au cimetière saint Saturnin.

Papa n'avait pas souffert,
Crise cardiaque foudroyante
Pendant que la dame avait les jambes en l'air.
Y a quand même des morts plus dégoûtantes.

Il est mort comme il a vécu
Ce satané épicurien, ce malotru.
Toujours à se faire plaisir d'abord,
Et à laisser les autres sur le bord.

Malgré la tristesse, je ne t'en veux pas,
En ce jour de ta mise en bière.
Que tu m'aies fait un coup comme ça,
Digne d'une pièce de Molière.

A la fermeture du tombeau,
Je vis une dame qui en avait gros,
Je lui dit : "Madame vous connaissiez mon père ?"
Et me fit oui, en m’entraînant derrière.

"Mon bon monsieur figurez-vous,
Que je n'oserai me moquer de vous,
Mais que le défunt, ce vieux noceurs,
Fit de moi tantôt sa fille mais aussi votre sœur."

Recommandé
59

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !