Franchise

il y a
1 min
569
lectures
42
Qualifié
J’écris dans une langue qui n’est pas comprise,
Dans l’adversité, d’elle, je me suis armé
Puis, nourri de ses nuances, je l’ai aimée,
Enfant, sur les bancs de l’école, je l’ai apprise.

Je l’ai acquise par adoption, sans traîtrise,
C’est mon patrimoine personnel désormais,
Que je garderai précieusement à jamais,
Loin des anathèmes, loin de toute méprise.

Langue de Rimbaud, tu m’as doté de rémiges
Grâce auxquelles je vole dans le vaste ciel
Du Savoir et de la culture universelle.

Ton parfum se mêle aux saveurs de mon palais,
Panaché d’une myriade de beaux parlers,
De langues anciennes à l’illustre prestige.
42

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !