Douce
Sauvage
Maladroite parfois
J’écoute battre
Ce qui sans cesse
S’échappe du silence
J’écoute
L’insaisissable fragilité
De ton absence