Foudre de vie

il y a
1 min
290
lectures
148
Qualifié
Image de Hiver 2019

Le crédule écrivain dans son palace, sa bulle, met en sornettes salades et mets du bal de la vie.
Frappant, soufflant, sur tout un orgue, son orchestre de métal, il s’avale. Dévale.
Il est l’ogre des mots mâchés, mal hachés, mâchouillés dans une sauce de phrases passées à l’indigeste décomposé. Il aurait pu être cuistot, oui, serveur ou bien commis, diététicien même. Mais voilà, non, il ne nourrit que quelques âmes intellectueuses de ses bouillabaisses-graphies.
« C’est déjà ça, dit-il, ravi, bon appétit. »
Puis il reprend son insomnie. Il a sa flamme allumée. Stylo, clavier, prêt à craquer entre ses doigts malhabiles ; un peu fébrile, il s’élance. Gravit ses monts fâblés de lettres. Combat ses monstres cachés.
Dévoilé. Il a peur, dans ses pensées poreuses, nues, de laisser passer l’idée.
Et pourtant. L’idée passe et lui reste prostré.

Écrivain crédule, apostrophé par sa peine ; plus il écrit et plus c’est clair.
Vieux.
Il n’a pas vu passer sa vie.

148

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !