Fin de manisfestation

il y a
1 min
48
lectures
57
Qualifié
La nuit sur Toulouse tombait.
En manège incessant les hélicoptères
Vrombissaient et tournaient
Tels de lourds coléoptères.

Alors que les manifestants de la place Esquirol,
Roulaient déjà leurs banderoles
Dans les ruelles de la ville s’étaient formés
Des groupes hétéroclites et exaspérés

La fumée opaque des lacrymogènes
Rajoutait à l’ambiance anxiogène
Pourtant ils avaient décidé
De continuer à s’exprimer

Dans ce bruit et cette fureur
Elle marchait sans hésitation ni peur
Elle semblait sortie tout droit
D’un tableau de Delacroix

Elle précédait la foule contestataire
Son écharpe était son drapeau
Moi je la regardais sans un mot
Guider le cortège protestataire

Loin est le temps de mes batailles
Mais, la voyant si audacieuse
Me vint l’envie impérieuse
De la prendre par la taille.

Entraînée par la foule dense
Elle était loin de moi déjà
Je n’eus pas l’inconscience
De lui emboiter le pas.
57

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,