FIGURES DE STYLE

il y a
1 min
2
lectures
0
J'ai voulu te déclarer ma flamme mais je panique
Et ma lâcheté m'a rendue neurasthénique
Mais comme par écrit, je deviens lyrique
Pour toi, j'ai écrit ces vers, pleins de rhétorique

Je t'aime, je t'adore, quel pléonasme
Je devrais modérer mon enthousiasme
Mais entre deux sanglots, entre deux spasmes
Mon esprit brûlant espère et fantasme
Et pour le calmer, j'applique un cataplasme

Si tu t'en vas, c'est une ellipse
Mais si jamais tu t'éclipses
C'est pour moi un cataclysme

Tu es une angoisse charmante, quelle antithèse
Je divague, il vaudrait mieux que je me taise
Mais ne mets pas mes sentiments entre parenthèse

Toi, me laisser de glace ? Quelle antiphrase
Devant toi, je suis simplement en extase

J'espère que tu ne me hais pas, c'est un euphémisme
Je ne voudrais pas sombrer dans le pessimisme
Mais apprécies-tu mon non-conformisme ?

Youpi ! Oup-la ! Waouh ! Que d'onomatopées
Pour te dire je t'aime sur un rythme syncopé
Car dans ma tête les mots se sont télescopés

Tu es le soleil de ma vie, belle métaphore
Toi à mes côtés, je ne crains pas les plus forts
Car tu es mon énergie, mon courage, mon réconfort
0
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !