370 lectures

162

Qualifié

Mes feuillets de poésie, tels feuilles mortes,
En ballet tourbillonnant s'éparpillent au vent,
Cette ramure défunte, en funéraire cohorte,
Lentement consumée... y crépite son tourment.

Marquées des stigmates des hivers d'antan,
La sève d'antiques printemps a tissé leur linceul,
La rosée d'été, en spectre... y a figé le temps,
Et la poussière d'automne les a vêtues de deuil.

En squelette de feuilles... mon poème va périr,
Car exsangue, entre vie et néant, à cet instant oscille,
Sans parfum à humer... Sans visage à chérir,
Il n'est plus qu'épitaphe, pour mes quatrains fossiles !

__

N.B : Ce texte est une adaptation à la culture française d'un poème écrit par l'un des plus grands auteurs malgaches, dont voici le texte d’origine :

Ravinkazo Maina

Takelaka efa maina mivolombolom-pasika
Notsofin'ny tadio , ka miparitadritaka
Ravin'alahelo sarotin-kasikasika
Malia fimora may , ka mampangitakitaka

Misoritsoritra eny : ririnim-pahagola
Ny dian-dranonkazo fahiny lohataona...
Ny mandom-pahavaratra mamenofeno angola...
Ny vovo-pararano tandindondindon-tsaona...

Ity tononkira ity dia taolambalon-dravina
Tsy aminy intsony ny andon'aina lovany
Tsy hanitra hofohina , tsy endrika hotiavina ,
Kanefa mitahiry ny lasa nolalovany...

 

Il s'agit de Georges Andriamanantena, plus connu sous son nom de poète " Rado ". Journaliste, écrivain et poète malgache né le 1ᵉʳ octobre 1923 à Antananarivo (Tananarive) et décédé le 15 septembre 2008 en cette même ville.

PRIX

Image de Hiver 2019
162

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Aristide
Aristide  Commentaire de l'auteur · il y a
APPEL à COLLABORATION - J'avais entrepris lorsque je vivais il y a 25 ans sur la grande Île, une "anthologie de la Poésie Malgache" restée à l'état de maquette.
Si des érudits en histoire de la poésie Malgache souhaitaient ressusciter ce projet... merci de me contacter ICI

·
Image de Chateaubriante
Chateaubriante · il y a
il me souvient, à l'automne dernier
en chemin, déambulant
j'entends encore les feuilles crisser sous mes pas
je hume leur parfum et chéris leur couleurs
flamboyantes

non, ses mots ne sont pas morts
vous leur redonnez vie
avec grand art et modestie

merci Aristide
qu'il est bon de vous lire !

·
Image de Fabienne Liarsou
Fabienne Liarsou · il y a
J’ai un bon pote Malgache. On mange super bien chez lui...
Sympa ton poème. Bon week-end !

·
Image de Teddy Soton
Teddy Soton · il y a
C’est très joli, c’est la traduction exacte en français ?
·
Image de Aristide
Aristide · il y a
Traduire... c'est trahir !

Personne ne peut contester cet adage.

Pourtant la question reste entière ; faut-il, pour ce motif limiter le lectorat ou l'audience d'un artiste, surtout lorsque son œuvre a été écrite initialement dans une langue insulaire... telle que peut l'être le Malgache.

Combien d'œuvres majeures seraient ainsi restées confidentielles, voire non publiées en raison de l'étroitesse de leur "marché" d'origine, si l'on n'avait pas osé commettre ce que certains puristes considèrent comme... un outrage.

De plus, en matière de poésie, il est clair qu'une simple traduction au sens strict, dégraderait totalement l'œuvre, puisqu'elle dénaturerait ce qui fait l'essence même de la poésie à savoir une certaine musicalité née de l'agencement des mots, des rimes et des métaphores.

Car la poésie, par cette construction élaborée, ne transmet pas seulement des idées, mais des climats, des senteurs, des sensations sous-jacentes et simultanément la nature d'esprit, la quintessence de la culture, voire un certain reflet de l'âme de son auteur.

Or, le lecteur de chaque pays analysera toute poésie au travers du filtre de sa propre civilisation et de sa sensibilité spécifique (forgée par cette dernière), mais également grâce à des repères conventionnels, des règles techniques, des références et des codes liés à des caractéristiques idiomatiques fondamentales, plus ou moins compatibles avec ceux des autres.

Donc, pour que les choses soient bien claires, j'ai arbitrairement retenu l'adaptation à la culture Française (la seule que je connaisse), et non la traduction en Français (au sens d'un parallélisme purement sémantique). De même si j'avais cité des lieux ou des faits historiques locaux par leur nom d'origine cela n'aurait rien évoqué chez un lecteur francophone... par exemple une rivière ou un fleuve en ce qu'ils ont de paisibles, majestueux ou impétueux.

J'ai également arbitrairement opté, au niveau du choix et de l'adaptation, pour la forme classique, car la poésie moderne requiert une sensibilisation préalable voire une formation particulière du lecteur... ce qui n'est pas le fait de la majorité.

Tout le monde ayant 'planché" peu ou prou sur Corneille, Racine, Molière, Hugo... et les autres, j'ai tenté de nous rapprocher le plus possible de cette base commune de référence... tant que cela restait conciliable avec le style de l'auteur.

Pour résumer... si je puis affirmer que l'intégralité des concepts, des métaphores, des sentiments évoqués dans chaque texte par les auteurs proposés dans ce projet (avorté) d'anthologie, chaque oeuvre ayant été "interprétée" au sens intellectuel et culturel ... il ne s'agit pas d'une traduction mot à mot... mais d'une "adaptation" la plus fidèle possible... car les deux langues (comme vous pouvez l'observer) n'ont aucune similitude "architecturale et sémantique"

Je suis à votre disposition pour plus d'information, si le sujet vous intéresse !

·
Image de Teddy Soton
Teddy Soton · il y a
Oui c’est fort intéressant et j’ai trouvé votre poésie très bien écrite.
L’adaptation est réussie mon cher Aristide.
Puis je a mon tour vous inviter sur ma Frénésie 2.0 pour avoir Votre soutien ?

·
Image de Dranem
Dranem · il y a
Tiako Be ! mes voix pour ces feuilles morte. Sans être érudit j'ai découvert la poésie de J. J. Rabearivelo qui s'exprimait aussi bien en Français qu'en langue malgache. A bientôt Aristide !
·
Image de Aristide
Aristide · il y a
Salama tompoko.
Je ne savais pas que tu parlais malgache.
Effectivement RADO, comme Rabearivelo, s'exprimait aussi parfaitement en français... il tenait même une chronique journalière de type chansonnier dans l'un des deux quotidiens Nationaux (je ne me souviens plus lequel).

Mon propos à l'époque était de démontrer que l'on pouvait faire une adaptation en français (et particulièrement en vers, même et surtout sans parler malgache... ce, pour les auteurs qui ne s'étaient exprimés qu'en malgache. Si le sujet t'intéresse je te fais parvenir le projet (par mail) tel que je l'avais conçu à l'époque.

·
Image de Dranem
Dranem · il y a
Bonjour Aristide, je ne parle pas Malgache, quelques mots seulement, disons que je m’intéresse a cette culture et cette grande île me fascine. Avec plaisir tu peux m'envoyer ce projet par mail...
·
Image de Jean Werpin
Jean Werpin · il y a
Pour Rado
·
Image de Aristide
Aristide · il y a
pourquoi ? vous le connaissiez ?
·
Image de Jean Werpin
Jean Werpin · il y a
Je découvre avec plaisir...
·
Image de Alphonse Dumoulin
Alphonse Dumoulin · il y a
Bel effort poétique. Et juste hommage à un auteur malgache. Dans un contexte différent, un auteur africain contribua à mon éveil littéraire : Léopold Sédar Senghor : écrivain, homme d'état et académicien français, premier président du Sénégal. J'en parle dans "Sept ans en Afrique". Hors concours.
·
Image de Dimaria Gbénou
Dimaria Gbénou · il y a
La brillance poétique mêlée à une finesse salutaire. Je vous donne mes voix et vous invite à lire et à voter pour l'oeuvre " Sous le regard du diable ". https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/sous-le-regard-du-diable
·
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
J'ai beaucoup aimé l'authenticité votre honnêteté aussi vraiment chapeau je vote pour  Et vous invite à passer me lire dans la catégorie des nouvelles la mienne écrit en vers et si cela vous plait, de voter pour moi ! https://short-edition.com/fr/auteur/assmoussa
·
Image de Claudine Lehot
Claudine Lehot · il y a
un texte enrichissant, de plus ma belle-fille est Malgache .... merci !
·
Image de Aristide
Aristide · il y a
Merci pour votre appréciation, Claudine. Votre bru possède une compétence particulière en poésie malgache ?
·

Vous aimerez aussi !

Du même thème

Du même thème