Faits néants

il y a
1 min
249
lectures
92
Qualifié

Magyarophone, Aspie, chrétien, il paraît aussi que je suis poète  [+]

Image de Été 2018
Je n’en souffre plus du ronflant couplet,
De l’histrion sot qui n’aime que rire –
La foule amusée aux dits du simplet,
Elle le découvre en flagrant délire !

De l’histrion sot qui n’aime que rire,
Cette drôlerie embrume et détruit –
Elle le découvre en flagrant délire ?
La masse ignorante en fait plus de bruit !

Cette drôlerie embrume et détruit :
Son niais comique abêtit le monde –
La masse ignorante en fait plus de bruit,
Car elle préfère au déchet l’immonde !

Son niais comique abêtit le monde,
Il vend l’atour faux de l’abscons pédant –
Car elle préfère au déchet l’immonde,
La télé se vêt d’un air obsédant !

Il vend l’atour faux de l’abscons pédant,
Qu’on donne à l’esprit d’un monceau de vide ! –
La télé se vêt d’un air obsédant,
Qui vend de la tourbe avec l’air perfide !

Qu’on donne à l’esprit ce monceau de vide,
Voilà que ce temps y joue et s’y plaît –
Qui vend de la tourbe avec l’air perfide ?
Je n’en souffre plus du ronflant couplet...

92

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,