Faible destinée

il y a
1 min
2
lectures
1
C'est dans le labyrinthe de ces quelques boucles d’écriture,
Que tu pourras m'y voir peindre de mes mains l’écho du futur.

Emprunt d'un long silence entre tes lèvres,
Cette mélodie insatiable endormant mes rêves,
N’a de cesse que d’explorer les recoins de mon cœur.

Cherchant dans ton regard, la fine présence de tes douceurs,
Ici et là quelques maux sortis d'une boîte glorieuse,
Me donneront la vision d’une fin plus heureuse.

Je m’assied donc en attendant l’arrivée du grand saut,
Celui qui m’offrira les ailes venues d’en haut.

Je sais d’avance que ces plumes lumineuses,
Donnant vie à mes attentes les plus merveilleuses
Laisseront place à un brasier étincelant,
Aux cris des parjures, des malades et des enfants.

Quand l’ombre de mon sourire,
Ne sera alors devenu que le simple miroir d’un souvenir,
Je serais encore là, près de toi pour t’aimer
Errant dans les méandres d’une caverne oubliée.
1
1

Un petit mot pour l'auteur ? 1 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Saint Sorlin
Saint Sorlin · il y a
Un texte de pures émotions que je ressens comme du vécu. Bravo