1
min

Face à la mer

96 lectures

10

Face à la mer
Mes pensées devancent mes pas
Ma vue
Mon train de survie
Dans les douces vagues bleues
De mon île bafouée
Dansant leur rythme syncopé chronique

Face à la mer
Dos à ma ville
Je réinvente mon espace
Transcender ces merdes existentielles
Qui rabougrissent
Et tuent

Face à la mer
Dos à ma ville
Je brise les chaines de mon esprit
Méprise les pilleurs de ma terre
Voguer à la surface de l’eau
Partir dans le souffle du vent

Face à la mer
Dos à ma ville
Mes joies planent au-dessus de tout
Mes privations
Ma vie
Ces odeurs puantes qui m’entourent

Grâce à la mer et à son odeur
J’échappe à mon mal être

10

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Jean Calbrix
Jean Calbrix · il y a
"Un train de survie" face à la mer ! C'est magnifique. Bravo, Jean Frantz Philippe, pour votre beau poème sur votre Île et les dégâts du néocolonialisme ! Vous avez mon vote.
Confirmerez-vous votre vote pour mon carton que vous avez bien apprécié ? Il est maintenant en finale : http://short-edition.com/oeuvre/nouvelles/la-societe-fait-un-carton

·
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Très joli! Félicitations et mon vote! Mes trois poèmes sont également en FINALE pour le Prix Haïkus d’Hiver 2016. Vous avez peut-être voté une première fois et vous avez tous une préférence pour l’un d’eux, UN LINCEUL BLANCH! Moi aussi,
je le préfère et donc je vous invite à venir le relire et le soutenir si le cœur vous en dit, merci!
http://short-edition.com/oeuvre/poetik/linceul-1

·
Image de Virgo34
Virgo34 · il y a
On voit que vous l'aimez, votre île ! C'est beau !
·
Image de Jean Frantz Philippe
Jean Frantz Philippe · il y a
Merci Virgo34 ! Je l'aime vraiment !
·