Face à face avec les vautours

il y a
1 min
67
lectures
39
Qualifié
Image de 2019
Image de Poèmes

1-

C'est en Chartreuse
Dans un lieu tout-à-fait
improbable
Qu'on appelle le Désert
Que je descendis
sans frémir
L'Allée des Rapaces...
Que faisaient ces vautours
en Chartreuse ?
Il était trop tard
pour se poser des questions logiques.
Il était surtout question d'avancer
Ne pas perdre de temps
Taire toute supputation et analyse.

Mon calot breton fiché bravement
sur mon occiput
J'avançai donc...
Une quarantaine d'yeux cruels me scrutaient
La tension montait...
Mon cœur battait à tout rompre...
Mais mon visage impassible
ne trahissait aucun émoi.
Le moindre geste inutile
La moindre peur décelée
et ces vautours se jetteraient sur moi
pour me dévorer vivant...



2-

J'avançais comme un somnambule...
Grand Silence
Aussi profond
que celui de la Grande Chartreuse.
Les yeux cruels des vautours
m'observaient
me scrutaient
me radiographiaient
me dénudaient...
J'étais comme un enfant perdu dans le Désert.
J'espérais voir au bout de l'Allée fatale
Le Petit Prince
Me tendre une main secourable.
Je ne fléchissais pas
tandis qu'une sueur âcre
dégoulinait sur mon visage ravagé
par la Grande Trouille.

Quel démon m'avait poussé dans cette Allée ?
La Montagne n'était-elle pas un hâvre de Paix ?
Un geste en trop
Une respiration de trop
Et j'étais perdu.
Je me voyais déjà avec les yeux cavés...
Mais quoi ? La sortie enfin ?
L'étonnante Liberté ?
Sauvé ! Oui j'étais sauvé !
Je sortais vivant de l'Allée des Vautours !

39

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,