Image de Thimul

Thimul

106 lectures

22

Il était une fois, là-bas, dans le grand nord
Un vieux à barbe blanche dont l’unique boulot
Était un jour par an de prendre son traîneau
Pour s’en aller offrir des jouets, des trésors
Aux enfants de ce monde qui espéraient très fort
Découvrir au réveil et par un jour si beau
Là, au pied du sapin, de merveilleux cadeaux
Les filles des poupées, les gars des château-forts.

Hors cette nuit bénie, il n’en branlait pas une
Les jouets fabriqués par de petits lutins
Qui dans la bonne humeur faisaient tout à la main
S’empilaient à l’envi dans la maison commune
Le gros se reposait savourant sa fortune :
Les rires des enfants dont il faisait le plein
Étaient sa récompense, étaient son gagne-pain
Il était prêt pour eux à décrocher la lune

Un jour le roi Macron, tout fraîchement élu
Se pencha sur le cas assez inhabituel
Du monsieur qui disait être Père Noël
Et bossait une nuit mais pas un jour de plus
Réalisant cela, le roi tomba des nues
Son courroux s’éleva : « Mais c’est quoi ce bordel ?
Pour qui donc nous prend-il, des clampins sans cervelles ?
Va falloir que le gros se bouge un peu le cul !

C’est quand même un peu fort, alors qu’on est en crise
De voir une feignasse se caresser le bide
Content de contempler son emploi du temps vide
J’ai dans le fondement une douleur exquise
De le savoir tranquille là-haut sur sa banquise
M’en vais lui faire savoir au barbu plein de rides
Que c’est moi le patron : le temps est au rigide
La rentabilité et le plein de devises »

Si tôt dit si tôt fait. On voit le roi Macron
Blessé dans sa droiture, sa libéralité
Décidé à secouer les puces du taulier
Entouré de ministres, Il monte dans l'avion,
Il s’en va engueuler l’obèse trublion
Et pour donner exemple, l’ordonner d’arrêter
Ce p’tit boulot pépère, pour enfin travailler
Comme tout un chacun, et vivre dans l’action

De ce qu’ils se sont dits on ne sait toutes choses
Mais le Noël suivant, plus de distribution
Finie la rigolade, finis les cotillons
Les enfants responsables et un peu plus moroses
Savent que le barbu est conte à l’eau de rose
Que de Père Noël ne sera plus question
Il est temps maintenant de sauver la nation
Et tous les actionnaires qu’il faut que l’on arrose.

Quant à l’énergumène bien juché sur son trône
On le dit satisfait et fort content de lui
Le vieux a disparu. Certains nous auraient dit
Qu’il fait l’intérimaire, de nuit, chez Amazon

Comme pour toute fable il faut une morale
Chers amis permettez que je vous la déballe
Pour toujours gardez-vous du monde libéral
Car il se peut qu’un jour vous l’ayez dans l’anal...

Thèmes

Image de Poèmes
22

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Chantal Noel
Chantal Noel · il y a
Bon, le dernier vers est un peu violent, mais c'est d'une drôlerie décapante!
·
Image de El bathoul
El bathoul · il y a
Bravo !
·
Image de Alice
Alice · il y a
et Baisse du smic, j'ai entendu hier ? !!!???
·
Image de Iztougoud
Iztougoud · il y a
Libèral ou pas on l'a toujours dans l'anal....
·
Image de Thimul
Thimul · il y a
Tout est une question de profondeur
·
Image de Iztougoud
Iztougoud · il y a
De +en+ profond...
·
Image de Loodmer
Loodmer · il y a
J'en connais qui dans les conseils d'administration ne bossent pas plus et ramassent autant
·
Image de Fofi
Fofi · il y a
Si ça se trouve, le comité aurait aimé ? Ça l'aurait réveillé en tout cas !
·
Image de Thimul
Thimul · il y a
Sincèrement je crois que le dernier vers leur aurait fait mal au cul !
·
Image de Maud
Maud · il y a
:-D
·
Image de Alain de La Roche
Alain de La Roche · il y a
Une excellente macronésie.
:-)))

·
Image de Alain Chenoz
Alain Chenoz · il y a
Très réussi ! Le contrepoint forme plaisante et fond plus grave apporte à cette fable un ton délicieusement grinçant.
·
Image de Anne Francisque
Anne Francisque · il y a
J adore. C est très percutant. Et si vrai. Continue ainsi
·