1
min

Évidence

Image de Ellyne

Ellyne

298 lectures

195

“Excusez-moi, vous pourriez m'aider ?”

Immobilisation.
Un timbre qui vibre à tes oreilles.
Une voix qui s'ancre dans ton cœur.

Le monde autour,
Disparaît.

“Est-ce que vous êtes d'ici ?”

Suffocation.
Une odeur qui s'insinue dans tes narines.
Un parfum qui se grave dans ton esprit.

Ton cerveau,
Déconnecté.

“C'est que je ne connais pas du tout le coin...”

Électrocution.
Des yeux qui plongent dans les tiens.
Un regard qui te transperce jusqu'à l'âme.

Toutes tes fonctions vitales,
Hors services.

Tu ne respires plus,
Tu ne penses plus,
Tu ne vois rien d'autre,
Tu n'entends rien d'autre,
Plus rien d'autre,
Que le tambour dans ta poitrine,
Ton cœur,
Haut perché dans les nuages.

“Vous ne sauriez pas où je pourrais trouver le fleuriste du quartier ?”

Remise en marche du cerveau.

Fleuriste = fleurs = bouquet = cadeau = rendez-vous = cœur en chute libre

Chaud,
Froid,
Fonction vitales toujours HS,
Cerveau en ébullition,
Cœur sans parachute.

“J'ai un entretien d'embauche chez ce fleuriste mais je suis carrément en retard et mon téléphone est à court de batterie.”

Fleuriste = fleurs = bouquet = faire les bouquets = vendre les bouquets

Remise en service des fonctions vitales.

Tu inspires,
Poumons en état de choc,
Surplus d'air,
Nouvelle suffocation.

“Ça va ? Vous vous sentez bien ?”

Une main qui se pose sur ton épaule,
Terminaisons nerveuses enflammées,
Explosion neuronale,
Implosion cérébrale.

“Vous pensez que ça pourrait marcher comme excuse pour mon retard “a porté secours à personne en détresse” ?”

Un sourire qui piétine les connexions neuronales restantes.
Un sourire qui donne des ailes au cœur.

Maintenant réfléchis.
Un fleuriste au bout de la rue,
Tu passes devant tous les jours.

Concentration,
Tu mets les mots dans l'ordre,
Tu dis les mots dans l'ordre.

“Merci beaucoup !”

Encore un sourire renversant,
Un regard émotionnellement perturbant.
Et tu fixes son dos qui s'éloigne.
Restent cette odeur, cette voix,
Collées à ta peau, tes cheveux, tes lèvres,
Jusque dans tes os,
Plantées dans ton crâne, ta poitrine, ton ventre,
Jusque dans tes veines.

Et merde !
Tu te rends compte de ce que tu viens de laisser filer.

Tu devrais courir !
Rattraper ce coup de chance qui disparaît !

Mais tu restes là,
Tes yeux fermés,
Enveloppe charnelle en grève,
Paralysie, du cœur au corps.

“Hum... C'est à nouveau moi... Je vais vous déranger encore une fois...”

Apnée.

“Voilà un de mes CV, un en plus, ça va pas me manquer. Mon numéro y est.”

Tu souris.

“Si ce hasard qui m'a fait m'adresser à vous vous paraît aussi plutôt heureux, si le cœur vous en dit, vous n'aurez qu'à m'appeler...”

Tu regardes la silhouette reculer.

Tu quittes le sol,
Chaque battement de cœur,
T'envoie plus haut encore.

Et tu respires.
Son odeur, sa voix, ses yeux plein la tête.
Ce sentiment qui gonfle,
Qui s'impose comme une évidence.
Inspiration, expiration.

Et sur le trottoir d'en face,
L'ardoise du bar qui dit :
“Joyeuse St Valentin,
Aimez-vous,
Rendez ce monde plus lumineux,
Deux consommations pour le prix d'une !”

PRIX

Image de 2017

Thème

Image de Poèmes
195

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Michaël ARTVIC
Michaël ARTVIC · il y a
Je viens de me prendre une claque !!! rire !! merci
·
Image de RAC
RAC · il y a
Ha les fleurs...Ca devient de plus en plus rare kes hommes qui en offrent et pourtant c'est bien agréable ! Joli texte !
·
Image de Bernard Boutin
Bernard Boutin · il y a
Coup de foudre ! Quelle description ! On est transi d'amour avec votre protagoniste !
·
Image de J. Chablik
J. Chablik · il y a
Charmant. Et surtout un sens du rythme très efficace pour évoquer la suffocation émotionnelle de la narratrice... ou du narrateur d'ailleurs. Sauf erreur, y a pas d'indice là-dessus : ça c'est fort aussi. Tout le monde peut s'y retrouver.
·
Image de Ellyne
Ellyne · il y a
Et oui je n'ai pas voulu donner de sexe aux personnages, ça peut être un homme et une femme, une femme et un homme, ou deux hommes, ou deux femmes, c'est volontairement large, bien vu ;)
·
Image de Zoé Lecoq-Bergue
Zoé Lecoq-Bergue · il y a
Malheureusement comme je suis nouvelle, je ne peux mettre qu'1 vote
·
Image de Ellyne
Ellyne · il y a
Mais c'est déjà beaucoup! Merci beaucoup Zoé :D <3
·
Image de Nat
Nat · il y a
j'ai trouvé le 4!!
·
Image de Viviane Fournier
Viviane Fournier · il y a
J'ai beaucoup aimé ...
·
Image de Ellyne
Ellyne · il y a
Merci beaucoup Brocéliande !
·
Image de Luc Moyères
Luc Moyères · il y a
Un blizzard d'émotions qui vous frappent par petits grains ou bourrasques plus longues.
·
Image de Frédéric Bernard
Frédéric Bernard · il y a
Un coup de foudre à couper le souffle^^ que nous voyons et vivons de l'intérieur. Les raccourcis comme l'emploi du signe "=" montrent bien la succession d'émotions fortes.
·
Image de Ellyne
Ellyne · il y a
Merci beaucoup pour votre lecture et votre commentaire, Athor! :D
·
Image de Francine Lambert
Francine Lambert · il y a
Intense ! Le style épuré permet d'exprimer les sensations à vif et de les faire partager au lecteur, bravo ! Tous mes votes disponibles ! A bientôt . . .
·
Image de Ellyne
Ellyne · il y a
Merci beaucoup Scribette!!!
·
Image de Francine Lambert
Francine Lambert · il y a
De rien ! Et n'hésitez pas à revenir sur ma page pour d'autres lectures. . . dont " Majeure" (Printemps)
·