Eugène

il y a
1 min
19
lectures
4

Poète et photographe, j'immortalise l'instant, l'éphémère, au gré de mes balades dans la nature. L'écriture me permet de mettre en mots ces petits frissons de l'instant présent. Quelques  [+]

A mon oncle Eugène que je n’ai jamais connu
disparu trop tôt pendant la guerre à Verdun en 1916
une seule photo de lui à l’occasion d’un mariage
et son matricule métallique renvoyé à ma grand-mère
aujourd’hui j’ai pu à travers une causerie sur cette époque
comprendre la tragédie vécue par tous ces jeunes hommes
obligés de quitter leur bretagne natale pour servir leur pays
pour un conflit infernal au creux des tranchées
chair à canon dans un paysage déchiré et troué de toutes parts
peuplé de rats et confrontés à l’humidité et au froid
en quête de nourriture et d’eau pour subsister
se protégeant des premiers gaz avec un coton imbibé d’urine
avant l’arrivée d’équipement de masques à gaz
et ce tunnel ferroviaire dont je ne me souviens pas du nom
où s’entassaient les blessés au milieu d’immondices
défendre l’honneur de la patrie
que pouvait bien représenter pour ces jeunes paysans dociles
ces lignes de front au milieu de nulle part

4

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !