706 lectures

513

Qualifié

Il allait perdre son père
C'était la fin de l'hiver.
Mais il le retenait,
L'enfant n'était pas prêt.
L'enfant avait cinquante ans.
Il restait tout petit
Face au père Louis.
Tous deux
Avaient vécu heureux,
Pendant ce demi-siècle
Dans le même habitacle.
Une petite lumière qui vacille :
C'est Louis, avec la douleur qui le vrille,
Et ses petits yeux noirs qui brillent.
L'enfant fixait cette lueur,
Il pensait au trou noir qui le happerait,
Quand la lumière de son père trépasserait.
Son monde s'écroulerait,
L'été serait l'hiver, il le savait.
Les mots oublieraient leur sens,
Les parfums perdraient leur essence.
Les sons bourdonneraient à ses oreilles,
Il bouderait la saveur des groseilles
Il n'irait plus chercher le miel de ses abeilles.

Puis il se statufia devant le lit de son père.
Il attendait un miracle sans savoir quoi faire.
Et Louis, allongé, souriait à la vie pour son fils.
Le père avait la force de cinq hommes ,voire de dix.
L'enfant cherchait dans les yeux du vieillard un sursis.
Il le trouva, dans la patience de Louis.
Le père apprivoisait sa souffrance comme
La souris attend que le chat ait fini de jouer
Avec elle, avant de la croquer.
Louis serrait ses poings,
Ses mains étaient douces.
Louis n'irait pas loin,
Il suffisait qu'on le pousse.
Un "je t"aime" Papa,
Suffira à faire ce pas,
Ce chemin vers le trépas.
Sans regret, sans remord,
Le père et le fils n'ont pas tort.
Ils s'apprennent à se détacher
En douceur, pour que reste le verbe Aimer.

PRIX

Image de Été 2018
513

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Marie-Françoise
Marie-Françoise · il y a
Je vs découvre trop tard ms je vote qd mm parce que tant de beauté pr la perte me touche merci. Je vs invite à venir déguster mon Lapin
·
Image de Fabienne Pigionanti
Fabienne Pigionanti · il y a
Merci, Marie Françoise, je viens pour la dégustation !
·
Image de Daniel Nallade
Daniel Nallade · il y a
Très émouvant!
·
Image de Fabienne Pigionanti
Fabienne Pigionanti · il y a
Merci Daniel!
·
Image de Lélie de Lancey
Lélie de Lancey · il y a
Arrivée sur votre page au fil de mes lectures... Beaucoup de beauté dans vos mots pour parler de la douleur de la perte d'un proche... "Ils s'apprennent à se détacher - En douceur, pour que reste le verbe Aimer"... Vous avez trouvé les mots pour accepter... Merci à vous.
·
Image de Fabienne Pigionanti
Fabienne Pigionanti · il y a
Je suis touchée par votre commentaire, merci Lelie.
·
Image de Sylvie Talant
Sylvie Talant · il y a
Que l'on soit orphelin d'un jeune parent ou d'un parent âgé, la douleur reste la même. Je découvre ce texte avec un peu de retard et il me parle beaucoup moi qui ai perdu mes deux parents dont mon papa l'an dernier.
·
Image de Fabienne Pigionanti
Fabienne Pigionanti · il y a
Merci pour cet émouvant partage, Sylvie.
·
Image de Mireille.bosq
Mireille.bosq · il y a
Un soutien bien mérité pour cette délicatesse.
·
Image de Fabienne Pigionanti
Fabienne Pigionanti · il y a
merci Mireille.
·
Image de T. Siram
T. Siram · il y a
Un texte vrai ô ! combien émouvant...
·
Image de Jacqueline Milhaud
Jacqueline Milhaud · il y a
Bravo Ét bonne finale !
·
Image de SakimaRomane
SakimaRomane · il y a
C'est très touchant :)
·
Image de Fabienne Pigionanti
Fabienne Pigionanti · il y a
Merci Sakima.
·
Image de AfLeb
AfLeb · il y a
Ca va droit au coeur, des mots gonflés d'émotion, une histoire qui ne peut que toucher ... c'est si bien écrit, bravo et merci
·
Image de Fabienne Pigionanti
Fabienne Pigionanti · il y a
Une histoire à laquelle on est confronté, parfois, dans la vie. Merci infiniment de votre commentaire.
·
Image de Alain Derenne
Alain Derenne · il y a
Waouh cela vaut un +5
·
Image de Fabienne Pigionanti
Fabienne Pigionanti · il y a
Les êtres que l'on aime et qui nous aiment, nous forcent à nous dépasser.....
·