Essence

il y a
1 min
0
lecture
0
Tu es le sentier pur qui serpente au milieu des pierres
Tu es la mémoire vive des rêves et des chimères
Tu es l’éternel, l’étreinte du ciel et de la terre
Tu es le plus riche et le plus beau de tous les mystères

Tu penses les formes, les images et les mouvements
Tu disposes l’heure de nos vies qui butent sur le temps
Tu souffles ton esprit sur les matières d’apparence
Tu répands tes rayons câlins sur les champs d’abondance

Tu embrases le reflet des yeux embrassant l’espoir
Et le frisson d’aurore quand l’aile clôt l’horizon
Tu fonds les parfums, couleurs, touchers, sons et sensations
Tout est réciproque et se répond dans ton miroir

Le berceau, l’essence et l’harmonie, tu es la Nature
Pour l’équilibre de l’indicible tu tiens encore
A panser les plaies des blessures de plus en plus dures
D’une humanité perdue indifférente à ta mort
0
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,