701 lectures

En compétition

Elle a dans le regard des vagues océanes,
Le brouillard des hivers, des Noëls sans sapin,
Des crèches de carton, des rêves de satin,
Et d’obscures terreurs aux lunes diaphanes.

Nomade par saison, il sait les caravanes,
Les hôtels sous les ponts, les rumeurs du matin,
Mettre les voiles loin, des chansons de marin,
Le poids d’un sac à dos, et la toux des gitanes.

De soupe populaire aux exclus du bonheur,
En escale furtive au restaurant du cœur,
Ils ne trouveront pas une miette de chance.

Ils auraient pu peut-être un jour se rencontrer.
Mais l’espoir meurt aussi, souvent sans se montrer.
L’étoile du berger semble ignorer l’errance.

PRIX

Image de Été 2020
260

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Monique Feougier
Monique Feougier · il y a
Une grande émotion en lisant ce texte. On peut y lire tant de sentiments à la fois douloureux, tristes et injustes, puis on les laisse disparaître dans l'errance...
Image de Elisa Comte
Elisa Comte · il y a
Tous les hasards, les blessures et les bonheurs de la vie. Très juste car cela fait écho en chacun de nous. Ne sommes nous pas tous un peu des âmes errantes ?
Image de Haïtam Péaud
Haïtam Péaud · il y a
Un sonnet très réussi sur des errances croisées. Beaucoup apprécié.
Image de Anne-Marie Menras
Anne-Marie Menras · il y a
J'aime beaucoup votre sonnet sur un thème qui me tient à coeur, je vous souhaite bonne chance pour la suite.
Image de Delphine G.
Delphine G. · il y a
Merci beaucoup pour l'invitation ! C'est un très beau poème !! Tout mon soutien pour le grand prix !
Image de Lélie de Lancey
Lélie de Lancey · il y a
J'adore ! C'est tellement beau ! Un de mes préférés Miraje :)
Image de Roxane Soixante-treize
Roxane Soixante-treize · il y a
Plein de justesse et de sensibilité. Très jolie lecture. J'aime...
Image de Denys de Jovilliers
Denys de Jovilliers · il y a
Très beau sonnet, une grande maîtrise de cette forme poétique.
Image de Jean Calbrix
Jean Calbrix · il y a
Un très joli sonnet marotique d'une prosodie parfaite, dédié à l'errance comme fait de société ! J'ai adoré le vers final. Bravo, Alain. Je clique sur j'aime.
Image de Parfumsdemots Marie-Solange
Parfumsdemots Marie-Solange · il y a
Très joli ,

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

TRÈS TRÈS COURTS

« Il faisait nuit, les rues étaient vides. Un peu frais aussi. Il avait plu des trombes. Je n’aime pas la pluie... » L’homme se tasse sur sa chaise. Il ne regarde pas son ...

Du même thème