Éphémère lumière

il y a
1 min
887
lectures
22
Qualifié
Dans la ligne de mire de mon regard vitreux
Il n'y a pas grand-chose, du gris, un ciel baveux
Quelques champs se plaignant d'avoir été rasés
Des feuilles frissonnantes qui attendent l'été.

Il reviendra bientôt, la gueule triomphante
Avec cette insolence qu'ont les mâles contents
Ces joyeux imbéciles pleins de poils et de dents.
Le soleil a parfois cette allure insolente

Cette goujaterie qui frôle le mépris
Pour tout ce qui n'est pas lumineux et joli.
Tout ça n'existe pas ; il n'a pas de mémoire
Il ignore tous ceux qui ne chantent sa gloire.

Mais a-t-il oublié ou l'a-t-il jamais su
Que ses temps sont comptés, que sa beauté radieuse
Approche de sa fin ? Le jour n'est déjà plus !
Il vient d'être englouti par la nuit ténébreuse.
22

Un petit mot pour l'auteur ? 15 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Alauda D.
Alauda D. · il y a
Une petite fable bien troussée sur l'éphémère et la fatuité de ce (ceux) qui l'ignore (nt) :)
Image de Jul Saint Jean la Puenta
Jul Saint Jean la Puenta · il y a
poème sympa et insolent au soleil, à lire au crépuscule ;-)
Image de Fleur A.
Fleur A. · il y a
Joli !
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Une poésie de toute beauté sur l'éphémère !
Image de Marie Pouliquen
Marie Pouliquen · il y a
Une petite ode au changement d'heure ce week-end ? Sans rire, belle façon de dire ses 4 vérités à ce jeune insolent. En vous lisant je pense aussi aux vers d'Hugo que j'adore de plus en plus au fil des anniversaires : "Le vieillard, qui revient vers la source première,
Entre aux jours éternels et sort des jours changeants ;
Et l'on voit de la flamme aux yeux des jeunes gens,
Mais dans l'oeil du vieillard on voit de la lumière."

Image de Pascal Dut
Pascal Dut · il y a
Merci Marie pour votre aimable commentaire, et ces magnifiques vers de Hugo que je ne connaissais pas.
Image de JAC B
JAC B · il y a
Des rimes mais les vers 1,2, 4, 6 ne sont pas des alexandrins. Cependant j’aime bien ce poème qui invective le soleil et sa fatuité, il est original de par son sujet. Les 2ème et 3ème strophes sont imagées, la personnification est réussie, je like Pascal.
Image de Alice Merveille
Alice Merveille · il y a
Non, "Il n'est pas mort le soleil" !
Image de Marcel Faure
Marcel Faure · il y a
Nous sommes la nature comme nous sommes le soleil, pour le soleil nous ne pouvons pas grand chose, mais pour la nature, nous pouvons nous sauver.
Image de Roll Sisyphus
Roll Sisyphus · il y a
Holà tout doux, tout doux, on en a encore besoin !
En joueur de billard averti, d'un coup de canne judicieusement placé, à la brune, il envoie un des ses éclats à la face de la lune qui en retour nous offre un clair de lune en lieu et place d'une nuit ténébreuse.
Merci pour ce rayonnant récit.

Non ! Les champs ne se plaignent pas d'être rasés las qu'ils sont d'avoir tant de paille dans les sillons.
Au contraire ils se réjouissent de partir pour de nouvelles aventures, à la rencontre de nouvelles cultures.
Moi je me réjouis de l'odeur des blés coupés, regrettant que les coquelicots les aient accompagnés.

Image de Joël Riou
Joël Riou · il y a
Il est vrai que notre astre solaire s'éteindra dans quelques millions, milliards ? d'années lumière.

Vous aimerez aussi !