1
min

Environnement

Image de Guy Bellinger

Guy Bellinger

190 lectures

35

Pendant mille milliards de millénaires
Il a marché
Dans les entrelacs d'une forêt insensée
Qui découpait, livides
Ses arbres de béton
Sur un ciel catafalque

Pendant mille milliards de millénaires
Il s'est nourri
Sous un soleil ranci
De leurs fruits de plastique mou
Aux putrides exhalaisons
De macadam pourri

Mille et mille fois
Il a voulu
Répondre aux trilles concassées
D'oiseaux-appeaux
A l’œil de métal froid
Au bec de mensonges minéraux

Mille et mille fois
Il s'est griffé
Aux épines orgiaques
De fleurs-mirages
Pour y boire le suc amer
De leur calice simoniaque

Pendant mille milliards de milliards de millénaires
Il a supermarché
Dans un dachau insensé
Qui pinochait, livides
Ses potences de béton
Sur une démocratie catafalque

Alors...
Un jour...
Il a désiré...
Mourir...
Seul...
35

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Francine Lambert
Francine Lambert · il y a
Superbe tableau apocalyptique d'un futur que je ne souhaite à personne ! Le rythme, les répétitions de nombres exponentiels créent une atmosphère très inquiétante qui reflète bien votre propos, quel beau travail ! J'ai particulièrement apprécié "il pinochait" associé à "Dachau" opposant dictature et "démocratie". Puis les points de suspension suggérant le profond désespoir . . . quand il n'y a plus de mots pour l'exprimer. . . Bravo et au plaisir Guy !
·
Image de Guy Bellinger
Guy Bellinger · il y a
Grand merci à vous Francine pour ce très beau commentaire. Je suis tout particulièrement heureux que vous en ayez apprécié le rythme et les créations langagières.
·
Image de Didier Benini
Didier Benini · il y a
Magnifique allégorie du monde en déclin ! et l'homme dans tout ça !? Voilà un texte de conscience !
·
Image de Guy Bellinger
Guy Bellinger · il y a
Merci Didier. Pas trop désespérant, ce texte ?
·
Image de Didier Benini
Didier Benini · il y a
La poésie n'est jamais désespérante... Elle est l'accent grave, aigu, circonspect mis sur les maux... la poésie accentue le trait et c'est bien ainsi !
·
Image de Gabrielle Egger
Gabrielle Egger · il y a
un texte de justesse incroyable fort en mots et en images, magnifique cri de souffrance pour ce monde en déclin
@micalement

·
Image de Guy Bellinger
Guy Bellinger · il y a
Merci de ce beau commentaire. Parfois ce monde qui marche sur la tête vous pèse sur le cœur à tel point qu'il en ressort des états d'âme de ce genre.
·
Image de Bruno Teyrac
Bruno Teyrac · il y a
Noir, c'est noir ! Mais c'est une esthétique du désespoir qui a beaucoup de force, d'autant qu'on comprend que ce poème parle de notre monde, de ses ténèbres, son absurdité, ses pulsions de mort. C'est très réussi.
·
Image de Guy Bellinger
Guy Bellinger · il y a
Merci de ce commentaire auquel je souscris en tout point quant à son analyse et qui me fait rosir de plaisir pour le compliment.
·
Image de Brigitte Bellac
Brigitte Bellac · il y a
Puissant et beau... malgré TOUT.....
·
Image de Guy Bellinger
Guy Bellinger · il y a
Sûr que ce n'est pas gai, gai. Mais des qualificatifs comme "puissant" et "beau" donnent moin envie de "mourir"... "seul"...
·
Image de Brigitte Bellac
Brigitte Bellac · il y a
Sauf que, votre respect, on MEURT TOUJOURS SEUL... Eh oui, faut se faire une raison (bie)
·
Image de Guy Bellinger
Guy Bellinger · il y a
Ah bo,, alors tant pis...
·
Image de Chablik
Chablik · il y a
Sans concession, pas la moindre porte de sortie, des images puissantes.
·
Image de Guy Bellinger
Guy Bellinger · il y a
Merci pour ce commentaire. Sûr que l'optimisme ne m'étouffait pas le jour où j'ai écrit cela. Le fait que vous trouviez mes images puissantes m'en redonne un peu.
·
Image de Nadine Gazonneau
Nadine Gazonneau · il y a
Belle poésie philosophique qui donne donc matière à réflexion . Elle procure des émotions profondément ressenties par le lecture . C'est bien un des objectifs de la poésie ;Je vote avec plaisir .
·
Image de Guy Bellinger
Guy Bellinger · il y a
Susciter émotion et réflexion était bien le double objectif de ce poème. Je suis content qu'il vous ait touchée.
·
Image de Mariette
Mariette · il y a
Très beau. Vous usez bien du vers libre, sans en abuser ! J'ai malheureusement une réserve: c'est que l'année lumière est une unité de distance et non de temps ! ;)
·
Image de Guy Bellinger
Guy Bellinger · il y a
Cette remarque m'a déjà été faite mais je n'ai pas trouvé l'unité à lui substituer. Cela se dit dans la langue courante, évidemment il s'agit là f'un poème. Peut-être pourriez-vous m'aider à trouver le mot juste ?
·
Image de Mariette
Mariette · il y a
On peut tout bonnement parler d'années, de siècles ou de millénaires, mais il n'y a pas vraiment d'autre unité de temps supérieure à ma connaissance ! Tu peux éventuellement parler d'éons, il s'agit d'une période très longue relative au développement de la planète, qui n'a pas de durée fixe, un peu comme une ère. Mais il n'y a pas grand chose de plus qui existe !
·
Image de Guy Bellinger
Guy Bellinger · il y a
Pour une question de rythme, années, siècles ne conviennent pas. Eons encore moins, car s'y ajoute de la cacophonie. J'aime bien années-lumières, même si je sais que du point de vue de la physique c'est une aberration. J'ai droit comme d'autres avant moi à la licence poétique... Toutefois millénaires pourrait servir de substitut acceptable : "mille milliards de millénaires" offrant même une allitération en cadeau.
J'hésite... Qu'en penses-tu ?

·
Image de Mariette
Mariette · il y a
Je trouve ça pas mal du tout ! Après je doute qu'années-lumière choque beaucoup de monde - et comme tu le dis, on a bien le droit à quelques petites licences poétiques, sinon à quoi bon faire de la poésie ! Moi j'opterais pour la précision, mais c'est mon caractère qui fait cela; la décision finale n'appartient qu'à toi... :)
·
Image de Guy Bellinger
Guy Bellinger · il y a
Voilà, c'est fait. Les millénaires ont remplacé les années lumière. Le résultat est à la fois scientifique et musical. Merci de ton aide.
·
Image de Stéphane Pilon
Stéphane Pilon · il y a
J'aime beaucoup. La vie elle-même est assez sombre très souvent alors la décrire poétiquement de façon si juste, c'est lui rendre justice.
·
Image de Guy Bellinger
Guy Bellinger · il y a
quelle merveilleuse appréciation. Merci beaucoup.
·