1
min

Entre grise et rouge

8 lectures

0

L’homme scrute le sol en désespérance. Tapissé de gris , uniformes à l’infini, gris souris, gris de nuit , fleurs d’acier effilées. Il a froid.
Il veut de la couleur.
Il veut de la chaleur.
Et là,à fleur de gris, grosse comme une épingle, une minuscule tâche, rouge, rouge sang.
Il se penche .
Une tige sort.
Il va à sa rencontre.
Une fleur s’épanouit, rouge, rouge sang.
Il s’incline tendrement.
Dans un feulement suave, la fleur s’enroule autour de ses jambes.
Il se tend sous le désir qui l’envahit tout à coup.
Sauvage et lancinante, elle s’insinue en lui.
Et son corps a failli
Et son corps a trahi
Etouffé, il jouit

Dans une vie
Il y a l’amour
Et au bout de la vie
Il y a la mort
Et la mort de l’amour
Et l’amour a sa mort
Et la vie a l’amour
Et l’amour de la vie

Et la vie n’est
qu’un fou corps à corps
avec l’amour
avec la mort
0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,