1
min

ENFIN...!

Image de Arnaud JOMAIN

Arnaud JOMAIN

38 lectures

7

C'est le silence sur le champ de bataille.
Pas un chant de rossignol, ni un cri de corneille.

La brume, rampe, flasque, insidieuse,
Recouvrant les corps de ses mains hideuses.
Ici, couché, un presqu'enfant,
Implore sa chère maman.
Là, un poilu, de tout, revenu,
Repose près d'un trou, à demi nu.
Ne résonne plus le son infernal du canon
A leurs oreilles, comme un mortifère bourdon.

C'est le silence sur le champ de bataille.
Pas un chant de rossignol, ni un cri de corneille.

Seule, l'odeur des corps décharnés
Couvre les fragrances de l'automne déjà avancé.
La boue, le sang, la mort sont la terre.
La bise elle-même, ne sait que faire.
Elle hésite à porter les senteurs ténus
Des feuilles invisibles, d'arbres qui n'existent plus.
Les nuages endeuillés, au plus bas,
Pleurent une pluie de trépas.

C'est le silence sur le champ de bataille.
Pas un chant de rossignol, ni un cri de corneille.

Dans les tranchées, les visages interrogent.
Qui entend le souffle de la forge,
Celle qui les a broyés, déchiquetés
Au fil cruel de ces sombres années?
Serait-ce la fin de leur enfer,
Le début d'un paisible hiver?
Peut-être ce jour tant attendu, d'Armistice*,
Met-il un terme, "enfin!" à leur supplice.

C'est le silence sur le champ de bataille.
Pas un chant de rossignol, ni un cri de corneille.

Allons! Camarades!
Allons! Mes Frères!
Debout! pour les morts!
Debout! Pour eux, soyons forts!
Pour eux, chantons notre misère
Dans le silence des cimetières.
Sur le linceul de leur gloire,
Aux médailles de leur victoires,
Seul, répond,
Enfin!
En vain?

Le silence sur le champ de bataille.
Pas un chant de rossignol, ni un cri de corneille.


* Armistice du 11 Novembre 1918 qui mit fin à la Grande Guerre de 14-18
7

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Eva Dayer
Eva Dayer · il y a
Un rappel nécessaire, un hommage à cette génération sacrifiée.
·
Image de El bathoul
El bathoul · il y a
Pour eux comme ceux à venir, un hommage qu'on souhaiterai ne plus avoir à rendre, si les guerres et conflits n'existaient plus.
·
Image de Françoise Deniaud-Lelièvre
Françoise Deniaud-Lelièvre · il y a
Bel hommage poétique aux êtres broyés au cours de cette guerre de 14-18.
·
Image de Arnaud JOMAIN
Arnaud JOMAIN · il y a
merci pour la lecture.
Arnaud

·
Image de Ginette Vijaya
Ginette Vijaya · il y a
Très approprié pour la prochaine commémoration . Une évocation très réaliste empreinte d' émotion . Des moments de la grande histoire et qu'on ne peut passer sous silence .
·
Image de Arnaud JOMAIN
Arnaud JOMAIN · il y a
Oui Ginette il ne faut pas oublier.
Arnaud

·
Image de Dranem
Dranem · il y a
Merci Arnaud , je suis d'autant plus sensible à ce texte que mon grand père maternel à fait le chemin des dames ; il est revenu " gazé" et n'a pas survécu longtemps après l'armistice... je ne l'ai pas connu mais j'ai quelques documents sur cette période. Peut être écrirais-je un jour son histoire....
·
Image de Arnaud JOMAIN
Arnaud JOMAIN · il y a
Merci Dranem. On dit que les mots s'envolent... Certains restent bel et bien accrochés à leurs racines humaines et c'est très bien ainsi.
Arnaud

·
Image de Arnaud JOMAIN
Arnaud JOMAIN · il y a
A quelques jours du 11 Novembre... de simples mots pour ceux qui ont été envoyés à... "la grande boucherie!". "la der des der" qu'ils disaient......
Arnaud

·