1
min
Image de Ataraxie31

Ataraxie31

58 lectures

1

Quand ses doigts fins se posent comme une caresse
Sur mes caractères associés à sa guise,
Et que par mon alphabet elle lui confesse
D'abord avec pudeur qu'il est sa convoitise.

Quand ses empreintes estampent ma mince glace
Où le Désir se transforme en locomotive,
La belle se contorsionne avec audace
Pour lui offrir pléthore d'images lascives.

Quand ses phalanges vilement me défigurent
Parce que son galant impose le silence,
Alors son coeur éclate sous mille blessures
Puis elle gomme les mots signant sa sentence.

Je suis le médiateur des grands sentiments;
Celui qui, des irradiations protège.
A la passion je ne veux plus faire écran;
Eteignez-moi pour qu'elle chante ses arpèges
1

Vous aimerez aussi !

Du même thème

Du même thème