En mémoire de Vermeil

il y a
1 min
7
lectures
0

Si la compréhension passe par la nécessité d'apprendre ; Nous sommes sur cette lancée d'apprentissage... Notre passion à l'écriture et à la lecture, nous donne l'amabilité d'oser. Sans  [+]

Des larmes aux yeux, je n'en crois pas mes yeux !
Féru de tristesse de l'avoir appris par le vieux.
L'usure du temps malgré,
La tragédie ne cesse d'être un regret.

Dans ce fleuve profond des souvenirs, je reste plonger ;
Car ma mémoire cérébrale refute d'être formatée.
Non ! De chaque instant de vie magnifique, fût-ce en ta compagnie ;
A jamais tu ne tomberas dans l'oubli.

Dommage des les avoir pris pour amis,
Etaient-ils, en revanche qu'annamis.
De vos querelles se cachait une haine sans précédente ;
Laquelle ressuscita le monstre somnolé dans l'âme troublante.

Au diable, l'acte odieux de tes annamis,
Oh, bandes d'hypocrites et pernicieux !
Quitte à abandonner ton cadavre sans vergogne dans ce lac. Jamais, ne pourrai-je l'assimiler à une amnésie.
0
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !