1
min

En majesté et en beauté (14) : La couleuvre.

Image de Ahahah

Ahahah

11 lectures

2

La couleuvre
Fait œuvre de silence
Et ne bouge plus

Elle pense
A des déserts inconnus
De pierres noires et d'herbes sèches
A des dunes si rêches
Qu'elles graveront dans le sable
Un sillage
Comme la signature sinueuse et légère
D'un petit vent de terre

La couleuvre
Fait œuvre de silence
Et pense
Dans l'air chaud du soir.
2

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Fantec
Fantec · il y a
Je confirme ! J'ai été envahie par ces silencieuses alors que je vivais au milieu des marécages, me découvrant une âme bucolique qu'elles m'ont fait baisser rapidement d'un ton. Oui, elle ne bouge plus. Vous écrivez à un inconnu qui vous les classe en beauté et en majesté. Vous vous retournez et là dans votre dos il y en a une parce que vous avez eu la bonne idée d'aérer. Ne me faites pas les souris dans le prochain épisode car je passerai commande d'autre chose ;)

Vous aimerez aussi !

Du même thème

Du même thème