1
min

Elucubration

21 lectures

4

Je ne suis qu'une illusion,
Fruit d'une douleur jouissante;
Un mirage fuyant
Au gré des caprices du temps.
Je suis un semblant de vie
Et je traverse, débordant d'absurdes envies,
Tel une fumée déjetée qui s'effile,
L'espace-temps qui use jusqu'aux cils.
Je suis un délire
Écartelé par tant de désirs,
Rongé par tant de plaisirs.
Je suis une chimère à part,
Une absence à l'écart,
Un souffle fugace sur la terre!

Et moi qui aspirais à l'éternel,
Et moi qui me prenais pour le centre de l'univers.
4

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,