1
min

Elle

Image de Pappermint Patty

Pappermint Patty

1 lecture

1

Personne ne lui fait vraiment la cour
Elle ne connait ni la haine ni l'amour
Les seuls messages qu'elle reçoit
Sont l'image d'elle qu'on lui renvoie
Une facture prépayée
Et des phrases volontairement rayées
J'aimerais parler de son seul allié
Ceux, comme dans les livres, fous à lié
Mais elle n'en a aucun
Elle s'en va seul gagner son pain
Et lorsqu'elle revient
Personne ni rien
Elle a trouvé sa place dans la solitude
Elle la côtoiera toujours sans lassitude
Car elle s'est faite dans l'idée
Qu'elle ne pourra pas s'en séparer

Les blessures de l'âme : les larmes
Lorsque d'autres femmes en font des armes
Elle en fait des armées
Car elles rendent son visage animé
Elles se battent contre sa douleur
Et changent la couleur de son humeur
Lorsqu'elles descendent sur ses lèvres
Pourvus de boutons de fièvre
Elles rendent ses baisers fertiles
Lorsqu'elles restent entre ses cils
Elle décide de les garder au lendemain
Car elle leur donne la valeur d'un rein

Dans la tristesse elle est souveraine
Elle vole des terres du pays de la peine
Et ses larmes coulant dans ses veines
Étant pour le malheur une véritable scène
Forment un deuxième fleuve la Seine.
Celui de Paris est très sale
Mais en vain plus sain que le sien
Car ces gouttes tombant en rafales
Lui causent un mal de chien

Le sentiment qu'elle exprime le plus est l'abandon
Je l'ai vu se résigner sur son passé, elle en a le don
Ces pleurs qui pourtant la soulagent
Chutant en torrent, ont marqué son visage
Et même les obus des grandes guerres
Auraient moins bien fait l'affaire
De lui creuser les joues
Et lui serrer le cou
Aujourd'hui elle manque de tout
Mais ne l'avoue pas encore
Et même les plus grands fous
N'ont pas autant de tords
Elle s'est condamnée à vivre
Avec ses larmes qui la rendent ivre
Et ne voit pas que la mort,
Plus précieuse que tout votre or
Que vous tendez pour l'acheter
Ou pour votre cruauté, vous racheter
Lui ferait plus de bien
Car elle ne souffrira plus pour un rien
Et si elle ne la choisit pas maintenant
La vue de ses larmes plus violente que celle du sang
Achèvera sa vie
Telle celle des héros de tragédies
1

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,