ÉCHAPPER A VOTRE MORT

il y a
1 min
0
lecture
0
C'est la seule blessure, dans votre chair remplie de tendons, qui est faite et défaite,
Ce n'est qu'une question du temps avant que la métamorphose se produise,
Et vous pouvez nager dans l'humidité, ou vous vous envolez vers un endroit sacré
Et vous injectez de la neige pour devenir l'hiver.
Vous vous défendez avec vos mains et vos pieds,
La bête vous tient et elle vous suit,
Il vous regarde avec l'écho sonore et déformé.
La bête est morte plusieurs fois !
Mais il n'a pas de cicatrices !
Elle est née de rien et vit de quelque chose et de tout,
Ses yeux incarnent dans votre âme.
C'est une bête qui rampe et vous poursuit !
Il veut démembrer votre douleur, changer votre destin et semer vos rêves,
Il veut vous donner des transfusions de votre sang guéri...
Vous n'avez qu'à accepter le risque et courir !
Maintenant que vous pouvez échapper à votre mort,
Apprenez à courir plus vite et à tromper à la bête !
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !