Echappée belle

il y a
1 min
262
lectures
20
Qualifié

Sale manie, exutoire ou refuge, la poésie est présente pour moi, en moi et au fil du temps nous avons fini par construire un nous. Un nous qui a cru, vécu, souffert. Un nous qui a du corps, de ... [+]

Image de Grand Prix - Été 2022
Image de Poèmes

© Short Édition - Toute reproduction interdite sans autorisation

Roule à tombeau ouvert
Funèbre char d'assaut
La mort dans sa tanière
Baise en cachant ses crocs

Dans un virage sombre
Au quart de lune ambrée
Dans les phares d'un camion
Près de la Roche aux Fées

La faux en enfilade
De sa lame d'acier
Griffa dans l'accolade
Une nuque enfiévrée

Mais un prompt patronage
Sous l'auspice des fées
Ceignit d'un bon présage
Mon moïse d'acier

Les doigts d'éternité
Nattèrent un fil d'Ariane
Tout en soie d'araignée
Pour m'en faire une liane
20

Un petit mot pour l'auteur ? 25 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Tess Benedict
Tess Benedict · il y a
J’ai d’abord pensé à un champ de bataille, d’où parfois le soldat sort indemne.
Image de Marc L G
Marc L G · il y a
C'est plutôt une forme de danse avec la grande faucheuse
Image de Marie Van Marle
Marie Van Marle · il y a
Un texte qui ne peut pas laisser indifférent-e et une fin d'une légèreté féerique.
Image de Marc L G
Marc L G · il y a
C'est fou comme chaque commentaire positif me fait plaisir...je deviens une midinette qui adore être flattée :)
Image de Marie Van Marle
Marie Van Marle · il y a
Un midinet, alors. Pourquoi mettre au féminin ce qui péjore ? Mais ce n'est pas de la flatterie. La proximité de la mort est rarement si jolie dans sa désinvolture.
Image de Marc L G
Marc L G · il y a
La désinvolture c'est la peur déguisée en pudeur
Image de Marc L G
Marc L G · il y a
N'y voyez pas d'affront au féminin, je ne connaissais pas midinet, voilà tout. Et j'assume le côté naïf et sentimental
Image de Marie Guzman
Marie Guzman · il y a
surtout de ne pas vous défaire de cette manie poétique
vos belles métaphores risqueraient de manquer à la version tout à fait superbe que vous avez fait de cet accident de fer et d'âme

Image de Marc L G
Marc L G · il y a
Merci beaucoup Marie. Ça me fait plaisir car j'oscille entre cette satanée alternance où j'ai l'illusion que ma poésie a une place à prendre et la honte d'avoir la vanité de le penser ... Donc tout encouragement est vraiment précieux. Merci. Merci. Merci.
Image de Patrick Devillé
Patrick Devillé · il y a
Un texte qui touche ...
Image de Sylvie Talant
Sylvie Talant · il y a
Ce poème nous conte un accident mortel évité de justesse, la nuit, par la grâce éventuelle des fées mais le choix des rimes n'a rien d'accidentel et le poème n'est pas du tout mortel, il s'avère de lecture très agréable. Le choc des mots, le charmes des lieux, un très beau poème, un brin fantastique. Un de mes préférés du mois de juin.
Image de Marc L G
Marc L G · il y a
Merci beaucoup Sylvie. Et cela s'est vraiment passé près de la roche aux fées, comme s'il n'y avait pas de hasard :)
Image de Sylvie Talant
Sylvie Talant · il y a
Il n'y a pas de hasard. Le mois dernier une conductrice distraite et négligente a embouti en sortant de chez elle en marche avant ma voiture, à la perpendiculaire, elle n'a ni ralenti ni freiné. Grrr. Portière défoncée, calandre tordue...Mon assurance m'a expliqué que comme cette conductrice était entièrement dans son tort je n'aurais même pas de franchise à payer. très bien. J'ai trouvé un garage agréé qui m'a prêté une belle voiture toute neuve pour me dépanner pendant les dix jours de réparation. Le jour même où j'ai fait l'acquisition de la voiture de prêt en rentrant chez moi j'ai heurté le portail, qui est venu griffer l'avant du véhicule. Résultat des courses : j'aurai une franchise à payer ainsi qu'un bonus gelé pour avoir abîmé la voiture de prêt. ;)
Image de Marc L G
Marc L G · il y a
Véritable ping-pong entre forces lumineuses et obscures... Mais c'est peut-être pas fini et peut-être aurez-vous droit à un dénouement heureux :)... Et si c'est pas sûr, c'est quand même peut-être... belle formule qui me vient et qui est du grand Jacques
Image de Alex Reca
Alex Reca · il y a
Bonjour.
Très bon poème je trouve, les hexasyllabes permettent de s'affranchir de la ponctuation sans que cela ne soit un problème.
Pas un mot de trop, les métaphores sont très belles. L'allégorie de la mort qui, ici, passe tout près d'accomplir son oeuvre, nous offre un bien joli quatrain :
"La faux en enfilade
De sa lame d'acier
Griffa dans l'accolade
Une nuque enfiévrée".
Bravo pour ce texte au rythme alerte qui colle très bien au sujet.
Salut!

Image de Marc L G
Marc L G · il y a
Bonjour Alex, tout à fait pas besoin de ponctuation si le vers est le groupe de souffle. Merci beaucoup pour votre commentaire et notamment sur l'économie de mot à laquelle je suis très attaché. Minimum de mots, maximum de sens-ations
Image de Ginette Flora Amouma
Ginette Flora Amouma · il y a
Mythes et contes dans une brassée de mots qui délivrent un son étrange et inhabituel .
Une belle découverte.

Image de Marc L G
Marc L G · il y a
Merci Ginette!
Image de Patrick Peronne
Patrick Peronne · il y a
J'ai deux tantes qui se sont empalées sur les crocs d'une épandeuse, une nièce qui, un soir d'hiver, a embrassé la camarde qui avait pris des airs de bouleau... j'ai fait plusieurs tonneaux en sortant tout droit d'un virage noyé dans le brouillard... et je suis encore là... le fil d'Ariane...Une plume très stylisée pour dire "les choses de la vie " ( allusion à Piccoli et à Sautet ).
Image de Marc L G
Marc L G · il y a
Le sujet est lourd et rappelle combien la vie est fragile et belle (malgré tout)
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
« Mon moïse d'acier »
Le véhicule : un moïse, donc un berceau pour une nouvelle vie, alors qu’il aurait pu devenir une tombe.
Pour moi c’est l’image la plus intrigante et la plus belle du poème, qui retrace une renaissance sous les auspices des fées. Le char d’assaut m’a donné du fil à retordre, il y a un foisonnement d’images dans ce poème dont la fin évoque les légendes de l’Antiquité entourant la mort (la soie d’araignée) et la vie (le fil d’Ariane)

Image de Marc L G
Marc L G · il y a
Merci Fred de chercher à décortiquer et à tirer le fil . J'aime cette phase de Gide " Je n'écris que pour être relu"
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Gide avait souvent raison et c’est le cas, je l’ai lu et relu plusieurs fois (votre poème, bien après avoir lu Gide dans ma jeunesse)
👍🌟 💕

Image de Chantal Sourire
Chantal Sourire · il y a
Avant l'heure ce n'est pas l'heure, un texte puissant dont j'aime les premiers vers en particulier !
Image de Marc L G
Marc L G · il y a
Merci, c'est vrai que cette nuit je suis passé tout près. Dans une autre version, je répétais la 2ème strophe plusieurs fois car c'est elle le coeur du poème

Vous aimerez aussi !