Drôle de Cirque

il y a
1 min
11
lectures
2
Sur les bords de Seine
Se dressent des chapiteaux
Sinistres et obscènes
C’est ça l’ordre nouveau

Nos manteaux imperméables
Nous protègent de la pitié
Car ça s’rait immoral
De penser à aider

Et l’Etat trapéziste
Retombe sur ses pieds
Ce numéro bien triste
N’a pas l’air de l’gêner

Sur les bords de Seine
Se dressent des chapiteaux
Sinistres et obscènes
Et jamais rien d’nouveau

On se renvoie la balle
De rive droite à rive gauche
Ils crient ô scandale
Acrobates virtuoses
Enfants de la débâcle
Révoltés sous hypnose

L’Etat prestidigitateur
Camoufle nos deniers
Même les lapins ont peur
Des Merlins désenchantés
Qui ont pour seule tanière
Une cage même pas chauffée

Sur les bords de Seine
On baisse les pavillons
Sur la scène obscène
De grande désillusion

Dans cette foire du trône
On plaide l’impuissance
Sur leurs maux on jongle
Et les éléphants dansent

Dans leurs yeux qui saignent
Se perdent les pompons
Dans cette drôle d’arène
Au beau milieu des lions

Enfants de Don Quichotte
Erigez comme des drapeaux
Vos belles toiles de tentes
Solides comme des roseaux


Sous leurs cieux obscènes
Où pleuvent les cotillons
A l’année prochaine
Mes chers compagnons
2

Un petit mot pour l'auteur ? 1 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Joël Riou
Joël Riou · il y a
Lucide, oh combien !