1
min

Doux réveil ...

Image de Ser Kalibr

Ser Kalibr

0 lecture

0

Un pâle rayon de soleil s’éveil tôt- matin
Ombrageant le délice un visage satin
Qui renferme un doux regard aux couleurs noir-gris
D’une savoureuse femme toujours endormie.

Le vif reflet cuivré de sa peau si brillante,
Resplendit avec une allégresse charmante,
Comment résister à l’effleurer de la main ?
A gouter à nouveau à son exquis sans faim ?

Sa lente respiration au souffle serein
Jadis dans la nuit elle exultait le divin
Qui ose croire que son doux sommeil
Abrite furie d’une déesse sans pareil

Le sel homme de mon corps cesse à résister
Ma mâle voix défaille et cherche à implorer
Sans litanie futil’, l’irrépressible envie d’elle
De la rendre sucre femme au sein de mes ailes

La serrer fort dans un tourbillon de passion
Cédant fort la porte de la réjouissance
Explorant fort l’intensité de la jouvence
Sonder fort l’expression de sa délectation.

Douce Frénésie éprouvée et érodée par l’instant
Lorsque les étoiles brillent au firmament
La voie lactée de cette belle destinée
Se mêle à la rosée de la féminité.

Aussitôt la tiède quiétude automnale
Reprend ses droits, le silence fatal
Annonçant un répit mélancolique
D’une étreinte qui se doit fantastique
0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,