15 lectures

3

Ô folie passionnelle,
serre moi contre ta chair,
enlace moi de tes bras grimpant.

Je veux sentir ta chaleur amère,
celle-là même,
lorsque tes lèvres embrassent les miennes.

Ô que je chérie cette main,
posée sur ma poitrine, poing fermé,
mes larmes se noient dans le sang.

La lame affûtée,
au fond de mon cœur,
me vole le souffle et l'amour.

Mes yeux s'arrêtent sur les douze coups de minuit,
et ton amour ma tué au douzième.
Je t'aime.
3

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de M. Iraje
M. Iraje · il y a
Une rencontre entre les douze coup de midi et les Z'amours, en quelque sorte ... Bref, quand les chaînes s'enchaînent ☺☺☺
·
Image de Stella-Befani
Stella-Befani · il y a
Merci Miraje ☺️
·
Image de Lélie de Lancey
Lélie de Lancey · il y a
Très beau poème...
·
Image de Stella-Befani
Stella-Befani · il y a
Merci, je suis heureuse qu'il vous plaise.
·
Image de Marie Lacroix-Pesce
Marie Lacroix-Pesce · il y a
Un cri...
·
Image de Stella-Befani
Stella-Befani · il y a
Bonjour Marie, j'avoue que j'ai du mal à interpréter votre commentaire ^^ que voulez vous dire plus explicitement ?
·
Image de Marie Lacroix-Pesce
Marie Lacroix-Pesce · il y a
Dans la sensualité de vos mots, j'ai cru entendre le cri d'un amour qui meurt...
·
Image de Stella-Befani
Stella-Befani · il y a
J'ai enfin compris et vous remercie de ce commentaire très touchant :)
·

Vous aimerez aussi !

Du même thème

Du même thème